Yannick Ferrera: « Je continue de faire mon boulot à fond quoiqu’il arrive »

Yannick Ferrera aurait sans douté préféré une autre issue pour le premier match officiel de la saison. Alors que le Standard avait toutes les cartes en main pour remporter la Supercoupe de Begique face à Bruges, tout s’est écroulé en seconde période.

« On pouvait s’estimer très heureux de mener au score à la mi-temps et de se retrouver à onze contre dix. On s’était dit que tout ce qui avait été manqué en première mi-temps était à oublier, qu’on avait une deuxième mi-temps pour gérer le match et profiter des espaces mais on a été incapable de profiter de ces espaces. C’est au contraire Bruges qui a été meilleur et qui en a profité. C’est dur à avaler mais on doit continuer d’avancer. »

« La préparation a été très bonne. Aujourd’hui, pour le premier match officiel, on n’a pas a été à la hauteur, Bruges mérite sa victoire. A nous de nous consoler en nous disant qu’aujourd’hui c’était une autre compétition et que la vraie compétition commence la semaine prochaine. On va devoir être performant dès la semaine prochaine et monter autre chose que ce qu’on a montré aujourd’hui. »

Et la pression des résultats, Yannick Ferrera semble ne pas y prêter attention.

« Depuis le premier jour, on se concentre uniquement sur notre travail et ça fonctionne bien. Malheureusement on a pas été capable de le montrer sur le terrain ce soir et on doit corriger ça. Me concernant, depuis que je suis là, il y a toujours eu des rumeurs à propos d’un nouvel entraîneur et je sais que ce sera toujours le cas mais je continue de faire mon boulot à fond quoiqu’il arrive. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire