Le père de cet Espoir est furieux: « Le Standard ne respecte pas ses jeunes »

Le Standard a complètement manqué son premier match officiel de la saison, en Supercoupe . A 11 contre 10 et alors qu’il menait 0-1, il n’a pas pu conserver son avance face à des Brugeois plus vifs et mieux organisés tactiquement (2-1).

Pire: le club de Sclessin n’a absolument rien montré, son but relevant plutôt d’une grossière erreur de marquage sur un coup de coin que d’une phase construite.

Après le match, l’entraîneur, Yannick Ferrera, était montré du doigt. On lui reproche notamment un système de jeu trop peu ambitieux. Mais aussi de ne pas faire davantage confiance aux jeunes.

Fiore, qui a livré une très bonne fin de saison, n’était même pas sur le banc. Et aucun des Espoirs pourtant vice-champions l’an dernier n’était repris. Pas de traces des frères Mmaee (on dit pourtant que Ryan est le nouveau Batshuayi), de Remacle, d’Achaoui ou de Rochinha, pourtant parmi les meilleurs de leur championnat la saison dernière.

Pire, ces deux derniers, tout comme Okita et Oztürk, ont même été priés de s’entraîner dans un groupe à part.

Le père de Rochinha ne décolère pas. Il y a trois ans, son fils faisait partie du onze idéal de la Youth League, dont il avait joué la finale avec Benfica. S’il avait quitté le club portugais pour le Standard, c’est parce qu’on lui avait promis qu’après une saison d’adaptation, son fils aurait une chance de jouer en équipe première.

Or, cette chance ne s’est jamais présentée puisque, dès le début de saison, on l’avait prié de s’entraîner à nouveau avec les Espoirs avant de (faire semblant de) changer d’avis en l’intégrant tout de même pour quelques semaines au groupe principal. Une faute qui incombe sans doute partiellement à Ferrera mais aussi à la direction du club.

« Le Standard ne respecte pas ses jeunes », dit Augusto Rocha, son père. « Il les envoie s’entraîner sur des terrains de piètre qualité. Et comment voulez-vous progresser en vous entraînant loin des meilleurs joueurs? Si Diogo n’avait pas livré de bons matches, je comprendrais. Mais que ce soit son entraîneur de l’an dernier ou ses équipiers, tout le monde semble d’accord pour dire qu’il a sa place dans le noyau A. »

Des affirmations que confirme Patrick Van Kets, dont le contrat à Sclessin n’a pas été renouvelé et qui est aujourd’hui entraîneur-adjoint à Saint-Trond. Ceux qui avaient assisté au match de fin de saison dernière face à Mouscron se souviennent d’ailleurs que Rochinha avait livré une excellente prestation.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire