Yannick Ferrera avant la Supercoupe FC Bruges-Standard: « On veut frapper un grand coup »

Le Standard entend tout donner pour réussir son entrée en matière. Ce samedi, les Rouches se rendront à Bruges pour y affronter le Club avec pour ambition de remporter le trophée et montrer à tout le monde qu’ils sont prêts pour une grosse saison 2016-2017.

Yannick Ferrera ne tourne pas autour du pot. «  Nous voulons frapper un grand coup.  » Cette Supercoupe de Belgique, que les Rouches vont disputer face au FC Bruges ce samedi, est loin d’être assimilée comme un énième match de préparation. Non, le Standard veut non seulement décrocher le trophée mais aussi s’affirmer. «  Nous voulons montrer que nous sommes là  », enchérit le coach.

L’ambition est donc de faire comprendre à tout le monde que l’échec de la qualification en playoffs 1 de la saison dernière n’était en fait qu’un accident. Le Standard a bien l’intention de remettre l’église au milieu du village lors de cet exercice 2016-2017 dont les trois coups seront véritablement donnés ce samedi car, par la suite, tout s’enchaînera à la vitesse de l’éclair. En milieu de semaine prochaine, Anderlecht et La Gantoise entreront en lice en Coupe d’Europe tandis que Genk tentera d’y poursuivre son aventure et, vendredi, le championnat reprendra déjà ses droits avec un certain Malines-FC Bruges.

Cette Supercoupe entre deux des formations les plus ambitieuses de la compétition aura le don de donner le ton. «  On peut dire ce que l’on veut, la volonté de montrer ce dont on est capable sera bien présente dans le chef des deux équipes, c’est ainsi.  » Yannick Ferrera fait allusion à la manœuvre brugeoise, et de Michel Preud’homme en particulier, qui minimise l’importance de cette rencontre, lançant à qui veut l’entendre qu’il ne s’agit que d’un amical de plus. «  Si j’étais joueur du FC Bruges, il est certain que je voudrais afficher une grande envie lors de ce match après avoir perdu la finale de la Coupe de Belgique contre le Standard. Si ce n’était pas le cas, je ne comprendrais vraiment plus rien du tout. Nul doute qu’un sentiment de revanche va habiter notre adversaire. Comme ce sera également le cas dans notre chef puisque le 7-1 subi là-bas, en cours de saison, reste gravé dans notre mémoire. Je m’attends, de par son enjeu, à une rencontre nerveuse, intense et où la pression sera bien présente. Il s’agit d’un premier match officiel. Un trophée sera délivré au vainqueur… Ce samedi, nous entrons en scène !  » Yannick Ferrera a donc préparé son rendez-vous avec minutie…

Découvrez le dossier complet dans nos éditions Sud Presse de ce samedi 23 juillet.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire