« Trop confiants », « trop relâchés », « pas assez matures », les Standardmen parlent de leurs manquements

L’exclusion de Vanaken aura sûrement fait plus de bien à Bruges qu’au Standard. Alors qu’ils menaient au score, les Liégeois ont laissé les joueurs de Preud’homme revenir trop rapidement dans la rencontre. Cela leur aura été fatal.

Yannick Ferrera pointait un grand manque de maturité de ses joueurs. Son équipe ne s’est pas remise de la fulgurante contre-attaque d’Izquierdo, qui avait égalisé. Beaucoup de questions se posent dans les têtes.

« On avait les cartes en main. Mais par excès de confiance et par manque de maturité, on a laissé Bruges revenir dans le match. On a voulu marquer un deuxième, repartir à l’abordage. C’est gérer le match et garder un équilibre que nous aurions dû faire », déclarait Dossevi.

C’est normal de retrouver les mêmes problèmes

L’ailier franco-togolais avait du mal à positiver. « Le noyau n’a pratiquement pas changé, donc c’est normal qu’on retrouve les mêmes problèmes que la saison dernière… Il n’y a pas de miracle. »

« Le coach nous avait demandé de continuer à pousser », expliquait lui Junior Edmilson. « Mais l’égalisation les a mis en confiance. Ils ont alors poussé et nous on a eu du mal. On aurait dû rester en position, l’entraîneur nous avait prévenu qu’ils étaient dangereux en contre avec Izquierdo. »

Si on apprend de cette défaite…

« On s’est trop relâché », pensait lui le buteur Santini. « Mais si on apprend de cette défaite, ce ne sera pas une mauvaise chose », terminait-il sur une note positive.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire