Ferrera : « Les joueurs sont demandeurs de règles et de principes de jeu »

Invité de « La Tribune », le nouvel entraîneur du Standard, Yannick Ferrera a évoqué ses premiers pas à la tête du club liégeois et le travail qu’il doit accomplir pour permettre aux Rouches de relever la tête.

« On savait qu’il y aurait pas mal de travail et que l’équipe manquait de confiance, c’est encore le cas. Cela va prendre du temps mais j’ai confiance et je me sens soutenu. Ce qui manque actuellement au groupe, c’est la confiance et lorsqu’elle sera de retour, on va pouvoir mettre pas mal de choses en place tactiquement, aussi bien offensivement que défensivement. Les gars doivent retrouver le plaisir de jouer aussi bien à l’entraînement qu’en match. Il doivent oser faire des choses« , a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : « J’ai senti le groupe très réceptif et très demandeur. C’est la première semaine, est-ce qu’il y a l’effet « je veux impressionner mon nouveau coach » ? Si cette mentalité reste, on va vraiment évoluer et je pense qu’elle peut rester« .

En un an, Yannick Ferrera est le 5ème entraîneur du Standard après Guy Luzon, Ivan Vukomanovic, José Riga et Slavo Muslin. Pas facile pour les joueurs de s’y retrouver : « J’ai parlé individuellement avec certains joueurs et ils m’ont dit qu’ils ne savaient plus trop ce qu’ils devaient faire car avec un entraîneur, ils devaient agir comme cela, avec un autre, il fallait agir d’une autre manière, … Ils sont demandeurs de règles et de principes de jeu« .

Enfin, Yannick Ferrera a rappelé les raisons pour lesquelles il a accepté l’offre du Standard : « J’avais mon petit confort à Saint-Trond, tout le monde m’aimait bien mais l’ambition n’est pas la même à Saint-Trond qu’au Standard. Au Standard, il y a la volonté d’aller très très haut sur le long terme. C’est une opportunité extraordinaire à mon âge d’entraîner une équipe du top 3 belge« .

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire