Les joueurs et les supporters du Standard animeront l’avant-match à Charleroi

On s’attend à un tifo piquant des Ultras carolos dimanche lors de la réception des Liégeois. Mais dans la tribune en face, il y aura également de l’animation. Et les joueurs du Standard participeront !

Il se passe toujours quelque chose dans les tribunes lors du derby entre Charleroi et le Standard, que ce soit au Mambourg ou à Sclessin. Mais ce dimanche, nous devrions déjà voir de l’animation dans les deux camps avant même le début du match. Les Ultras carolos vont sûrement déployer un tifo piquant pour le Standard, lanterne rouge. Chez les Rouches, on assistera à un échange entre les joueurs et les supporters.

Que se passera-t-il exactement? Surprise. Mais Yannick Ferrera, qui a apprécié la proposition des fans, a mis au courant ses joueurs. « Il nous a assuré que ça aurait lieu », nous déclare Denis Lecocq, président du groupe de supporters « Standard Liège Allez ».

 Ce sera un grand moment de support

« Il a trouvé que c’était une bonne idée. Est-ce que ce sera mieux qu’un « Aux Armes »? Oh que oui. Ce sera un grand moment de support. Un échange d’adrénaline et de testostérone. Ce sera surtout vocal, mais il y aura également du visuel« , nous révèle-t-il.

Mais en cas de défaite, cette initiative ne risque-t-elle pas de se retourner sur les joueurs comme sur les supporters? « Bien sûr que cela sera moqué dans tous les cas. Mais que manque-t-il aux joueurs? De la confiance. Les supporters vont la leur donner. Ce ne sera pas une mise en scène ou du cinéma, on souhaite un électrochoc positif. Après, si cela échoue, on dira que les supporters ont fait le boulot, les joueurs non. La cassure sera nette mais on ne peut quand même pas tomber plus bas qu’aujourd’hui… »

Nous avons demandé à Goreux d’expliquer ce qu’était le Standard

Jeudi, une délégation de membres de clubs de supporters a pu discuter avec les joueurs. Denis Lecocq en faisait partie. Etait-ce aussi rose que l’avait raconté Alexandre Grosjean, le directeur de la communication? « À notre grande surprise, les joueurs se sont mis face à nous. Nous étions 10, anciens et jeunes confondus, avec 25 joueurs en face de nous. Nous avons présenté nos excuses pour le comportement face à Westerlo et leur avons demandé de nous comprendre. Sans forcément accepter, mais de comprendre. »

« Nous avons cité Régi Goreux, en lui demandant d’expliquer au vestiaire ce qu’était le Standard, avec un stade qui pousse. Nous leur avons assurés de notre soutien sans faille, quelque soit le résultat, si on sent de l’implication et de la hargne. Nous nous sommes tous applaudi à la fin, Alexandre Grosjean était très ému. Il y avait beaucoup d’émotion et de respect. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire