Tony écrit aux joueurs du Standard: « J’espère que le mois prochain, quand ces centaines de milliers d’euros arriveront sur vos comptes en banque, vous aurez honte! »

Dimanche, outre les chocs des ténors La Gantoise-Ostende et Anderlecht-FC Bruges, Charleroi, 9e avec 14 points, accueille le Standard, désormais lanterne rouge avec 8 points dans un derby wallon aux aspects très particuliers cette saison.

Un derby wallon qui sera chaud bouillant au vu de la rivalité qui existe entre les supporters des Zèbres et des Rouches. S’il y a une personne qui ne se souciera pas du résultat ce jour-là, c’est Tony. Quoi que… Tony nous a contactés via notre page Alertez-nous pour nous faire part d’une lettre ouverte destinée aux joueurs du Standard. Pas qu’il se sente concerné par le club de Sclessin. Non, il ne s’intéresse pas au football mais plutôt à la santé mentale de certains de ses collègues, vrais fans des Rouches, et qui sont depuis quelques temps, « la risée des supporters d’autres clubs« .

Voici la lettre de Tony:

« Messieurs,

Je ne connais pas grand chose en football, cela ne m’intéresse pas. Par contre, je sais compter et je connais bien la définition du mot « salaire » qui, dans le privé ou le public, est une somme perçue en échange d’un travail fourni. Travail, qui est censé être à la hauteur de la somme versée en fin de mois par l’employeur. Dans le cas contraire, le risque de se retrouver dans les salles d’attente du FOREM est grand. J’ai toujours été perplexe devant les chiffres astronomiques de vos salaires. Certains d’entre vous pourraient s’offrir une Ferrari chaque mois sans même se soucier de son prix! Et quand on a 20 ou 25 ans ça peut, en effet, rendre fou, abruti ou déconnecté du monde. A en croire les actuelles interminables discussions de mes collègues de travail, il semblerait que le travail que vous fournissez depuis un certain temps n’est pas digne du salaire que vous percevez chaque mois. Cela n’est pas digne d’un homme d’honneur, sachez-le! Et malgré l’insouciance de vos jeunes âges, j’espère que le mois prochain, quand ces centaines de milliers d’euros arriveront sur vos comptes en banque, vous aurez honte! Avec l’impression de les avoir volés.

Je compte parmi mes collègues de travail, des fervents supporters du Standard. Des supporters assidus et fidèles qui dépensent des sommes considérables (vu leurs salaires ) pour vous suivre et vous encourager. Depuis quelques temps, ils sont tristes et j’aime vraiment pas ça. Non seulement ils sont la risée des supporters d’autres clubs mais je les sens gênés de la situation. Alors qu’ils n’y sont pour rien et que c’est vous qui êtes responsable de cette situation désastreuse. Tout ce que je souhaite, c’est que cette lettre remontera jusqu’à vous et que vous prendrez conscience de la déception de toute une région… Avec une impression de trahison dont vous êtes les principaux responsables.

Bien à vous,

Tony ».

 

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire