Nicaise ferait « encore plus confiance aux jeunes au Standard »

Dernier au général, la crise gronde au Standard. A la question de savoir si le club liégeois mérite d’être à la place qu’il occupe actuellement, Benjamin Nicaise est clair : « Quand on perd à la maison face à Westerlo qui était dernier, c’est qu’on mérite la dernière place. »

Et de poursuivre : « On ne peut pas uniquement dire que c’est la faute aux joueurs, on ne peut pas uniquement dire que c’est la faute de l’entraîneur ou de la direction mais c’est un travail global qui n’est pas bon. »

Aujourd’hui, bien des observateurs se demandent si les Santini, Trebel ou autres joueurs qui forment le noyau du Standard ne sont pas surcotés.

« Quand on voit les salaires qu’ils peuvent percevoir et les prestations qu’ils sortent, ils sont clairement surcotés« , a expliqué Benjamin Nicaise, ex-joueur du Standard entre 2008 et 2010, au micro de la RTBF.

Mais que ferait Benjamin Nicaise à la place de Yannick Ferrera pour relancer les Rouches? « Je ne suis pas à la place de l’entraîneur, je n’ai pas tous les éléments en ma possession pour pouvoir juger son travail. Dans la situation actuelle, je ferais peut-être encore plus confiance aux jeunes et aux joueurs issus du centre de formation qui peuvent apporter quelque chose en terme d’envie et de combativité« , a-t-il confié.

Et d’ajouter : « Yannick Ferrera n’a pas réussi à trouver une solution à court terme. Il le sait lui-même que dans le football, seules ceux qui gagnent ont raison et que ceux qui perdent sont fragilisés dans leur poste. Il connait le monde du football et il sait ce que cela veut dire d’avoir un bilan de 1 sur 15″.

Le Standard avait pour ambition les play-offs 1 et si finalement, il devait se battre pour le maintien ?

« C’est tellement surprenant de voir un club comme le Standard être dernier, on a du mal à y croire. Je pense que cela fait un demi-siècle que cela n’était pas arrivé au club. Il est temps que les gens prennent conscience de l’état dans lequel est le club et il est temps que les joueurs qui sont sur le terrain prestent à un autre niveau, surtout en terme d’implication. C’est bien beau de dire qu’on est des grands joueurs, cela fait quand même 50 ans que le Standard n’a pas été dernier. Ce sont ceux qui sont sur le terrain qui peuvent, à un moment donné, faire changer les choses« , a conclu Benjamin Nicaise.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire