Insolite : le staff du Standard réalisera-t-il ses différents paris?

Fait assez rare pour le souligner, l’entraîneur victorieux n’est pas venu seul pour répondre aux journalistes au Stade Roi Baudouin. Eric Deflandre, Yann Danielou, Jos Beckx, Will Still et Carlos Rodriguez accompagnaient Ferrera.

« Je voulais prendre le staff médical avec mais ils sont occupés. C’est une grande victoire qui appartient à tout un club, pas seulement à des joueurs ou à un seul homme », expliquait Yannick Ferrera après la rencontre. « Ceux qui travaillent dans l’ombre ont également droit à la reconnaissance. »

« Nous avons été critiqués, parfois à juste titre, après match à Malines, mais on a su se reconcentrer très vite. Nous avons été conquérants du début à la fin. On a dominé haut, nous n’avons pas laisser respirer Bruges. »

« On est passé d’une dernière place du classement aux poules de l’Europa League, c’est une énorme fierté pour tous », déclarait un Ferrera plus qu’heureux.

Un crâne rasé, une Croky Cup tatouée et un plongeon dans La Meuse?

En cas de victoire, le staff du Standard avait promis certaines choses, expliquait Ferrera. Will Still, devait se teindre les cheveux en noir, ce que l’analyste vidéo rouquin avait déjà fait après le match. Yann Danielou pourrait lui plonger dans La Meuse (au bon souvenir d’Espinosa)

« Moi, je dois me faire tatouer la Coupe », souriait Ferrera. Peu probable, tout comme un Eric Deflandre sans cheveux. « On veut qu’il se rase la tête, mais ça ne marchera pas ». Et l’ex-Diable intervenait : « Mes enfants ne voudront plus me voir, déjà que ce n’est pas souvent le cas… »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire