Venanzi : « Un mercato plus calme (et plus « belge ») cet été »

Au lendemain de la victoire du Standard face au Club de Bruges en finale de la Coupe de Belgique, Bruno Venanzi, le Président du RSCL, était l’invité de Michel Lecomte et de toute son équipe sur le plateau de La Tribune ce lundi. Ensemble, ils ont évoqué la saison des Rouches, le prochain mercato, Anderlecht, Eric Gerets, Michel Preud’homme, Yannick Ferrera… Morceaux choisis.

« Le réveil était plus agréable ce lundi que lundi dernier, c’est certain !, a souri Bruno Venanzi à son arrivée sur le plateau. Cette victoire en finale de la Coupe est une victoire collective. Il faut continuer sur cette lancée. Les primes ? On a pu voir hier que ce n’était pas forcément un facteur de motivation, puisque la prime de victoire était trois fois plus élevée du côté de Bruges. Les joueurs recevront tout de même un beau cadeau, puisqu’ils pourront jouer six matches en Europa League ! »

La participation à la phase de poules de l’Europa League rapportera 2.4 millions d’euros à la direction liégeoise. « C’est positif pour la trésorerie, notamment à cause du manque à gagner de notre non-participation aux play-offs I. On l’estime à environ un million d’euros. »

« On a connu une saison en dents de scie, avec un début très compliqué, puis une belle remontée avant la grosse déception de dimanche dernier à Malines, a repris le Président du Standard. La saison se termine bien, surtout après la débâcle de la semaine passée qui a fait très mal. Après le match, on se demandait comment on allait aborder cette finale. Dimanche soir, j’avais beaucoup de semaines, mais plus la semaine avançait, plus j’étais en confiance. Tous les joueurs, tout le staff étaient extrêmement motivés. »

« Une saison réussie ou sauvée ? Un peu des deux, mais aussi un peu ratée, parce que nous ne sommes pas en play-offs I, a analysé Bruno Venanzi. C’est donc difficile de donner un qualificatif à l’ensemble de la saison du Standard tant nos résultats ont été en dents de scie. Maintenant, nous avons décroché un trophée, c’est un succès, cela restera dans l’histoire du club. »

« Ferrera est le bon entraîneur pour le Standard »

« Yannick Ferrera ne jouait clairement pas sa tête sur ce match, a affirmé Bruno Venanzi. La stabilité est très importante pour nous, on construit une équipe pour la saison prochaine. On espère des résultats à court terme, cela a été le cas avec la victoire en Coupe de Belgique, mais cela ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt. On sait qu’on a encore beaucoup de lacunes. La preuve ? La catastrophe à Malines. On veut travailler sur le moyen et sur le long terme. Nous sommes persuadés que Yannick Ferrera est le bon entraîneur pour le Standard, et ce n’est donc pas en changeant d’entraîneur tous les trois ou tous les six mois qu’on arrivera à quelque chose de stable. »

« On vivra un mercato plus calme cet été que lors des deux derniers mercatos, on commence à avoir une certaine ossature d’équipe, mais on veut encore se renforcer, a annoncé le Président liégeois. On estime qu’on manque un peu de taille. Il n’y a pas beaucoup de Belges dans le noyau actuel, les renforts se feront donc essentiellement de ce côté-là. Avec le noyau actuel, on peut jouer le Top 3 la saison prochaine. »

« En janvier, Daniel (Van Buyten, NDLR) a essayé de faire venir Claudio Pizzaro, mais nous n’y sommes pas parvenus, a rappelé Bruno Venanzi. Ivan (Santini, NDLR) a montré qu’il était fort de la tête et dans la tête, et cela nous réjouit. Dès mon arrivée, j’ai essayé de convaincre Eric Gerets d’entraîner le Standard, car pour moi, c’est un excellent entraîneur, qui représente l’ADN du club. Nous avons eu des discussions, mais pour des raisons de santé, il a préféré décliner l’invitation, à regret je pense. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




One thought on “Venanzi : « Un mercato plus calme (et plus « belge ») cet été »

  1. webmaster Post author

    « Ferrera est le bon entraîneur pour le Standard ». Un objet de désaccord « total » avec le Président. Ferrera ne fera que 2 ans max, si il y arrive. Je prends les paris! Avec un tel matériel joueur, résultats inacceptables. « Mais on vient de loin, on était dernier! » Ben oui, avec 4 points sur 27, il oublie que c’est lui qui nous y a mis avec sa tactique d’essais (que je préfère ne pas qualifier) et en faisant moins bien que son prédécesseur tout en bénéficiant de transferts que ce dernier n’avait pas! Pas la carrure pour un club comme le Standard.

Laisser un commentaire