Dossevi : « Pour viser plus haut, il va falloir être plus régulier »

Comme le Standard, Mathieu Dossevi monte en puissance ces dernières semaines. Le Français, très impressionnant contre Bruges, était l’invité de La Tribune ce lundi.


Face aux Blauw en Zwart, le Standard a livré le « match le plus abouti et le plus complet de la saison« , selon Dossevi, présenté par Benjamin Nicaise comme « un Wilfried Dalmat plus fin techniquement« . « On a fait une prestation sérieuse surtout sur le plan tactique. En plus, on ne prend pas de but ce qui est aussi important dans notre situation. »

Dernier au soir de la 11e journée, le Standard a touché le fond avant d’entamer son redressement. Les Rouches affichent un bilan de 17 points sur 24.  « Il a fallu du temps pour que le groupe se mette en place. Il y avait eu pas mal de changements, des arrivées un peu tardives, notamment la mienne, un nouveau coach, … il faut que la mayonnaise prenne. »

Après cette belle série, les Liégeois sont à nouveau au contact du Top 6. « Maintenant qu’on est revenu dans la course, tous les rêves sont possibles. Il faut surtout savourer, surtout quand on sait d’où on vient. Le plus dur reste à venir. C’était nécessaire de revenir mais pour viser plus haut, il va falloir être plus régulier. »

Malgré un début de saison catastrophique, Dossevi, arrivé cet été, n’a « jamais douté » de son choix. « C’était compliqué. On se demandait quand on allait revoir la lumière. Mais il y avait aussi des choses encourageantes. Les semaines étaient bonnes. Il manquait les résultats. On attendait juste que la tendance s’inverse« .

Knockaert est parfois « agaçant »

A 27 ans le joueur prêté par l’Olympiakos peut encore progresser. Son entraîneur lui demande par exemple d’être « plus égoïste » et d’avoir « plus la niaque devant le but« . « Je ne me fixe pas d’objectif en termes d’assists. J’essaie d’être le plus performant possible. Si je suis en haut de l’affiche. Tant que ça aide l’équipe, c’est le principal« .

S’il s’entend très bien sur le terrain avec Anthony Knockaert, Dossevi concède que son compatriote « peut parfois être agaçant« . « Il part dans ses dribbles et ne lève pas la tête. C‘est son défaut. C’est quelqu’un d’entier, il fait tout à fond. On lui pardonne. Je lui dis souvent ‘que tu la donnes ou pas, il faut que ça finisse sur quelque chose (passe ou frappe)’. Et ce n’est pas toujours le cas« , conclut Dossevi.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire