Ferrera : « On doit encore apprendre à tuer les matches »

Avec l’expulsion de Bolingoli et le deuxième but de Dossevi, le Standard était sur du velours à moins d’une demi-heure du terme. Mais l’avantage de deux buts n’était pas suffisant selon l’entraîneur des Rouches.

Lors de la conférence de presse d’avant-match vendredi, Yannick Ferrera parlait plutôt d’équilibre, d’un bloc qui devait veiller à empêcher Bruges de se montrer dangereux dans les 30 derniers mètres. Pourtant, c’est un Standard plein de volonté qui a attaqué rapidement son adversaire. « On savait qu’ils avaient joué il y a trois jours, qu’une bonne entame en mettant de la pression allait nous être sûrement favorable« , a expliqué le coach.

On savait qu’ils avaient joué il y a trois jours

« Nous avons peu concédé à Bruges. On a de nouveau bien commencé la seconde période. On s’est vite retrouvé en supériorité numérique et devant au marquoir. Nous avons alors bien géré la rencontre, nous avons eu pas mal de possession. Mais nous aurions encore pu alourdir le score. »

C’est là que le Standard doit encore s’améliorer selon Ferrera, qui ne cherchait cependant pas à faire la fine bouche. « Comme lors des dernières semaines, nous n’avons su réellement tuer le match. C’est un point de travail, mais on a joué un de nos meilleurs matches aujourd’hui. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire