Aleksandar Jankovic, nouveau coach du Standard: « Les premiers contacts concernant un contrat remontent à ce lundi soir »

Aleksandar Jankovic, qui a signé pour trois ans à Sclessin, a donné sa première conférence de presse, ce mardi après-midi. Déterminé, le coach serbe a dit attendre de ses joueurs la même motivation.

Sclessin et l’Académie Robert Louis-Dreyfuss sont en effervescence ce mardi, jour de limogeage de Yannick Ferrera et d’intronisation de son successeur, Aleksandar Jankovic.

Il était un peu plus de 14h lorsque le coach serbe a fait son entrée dans la salle de presse du Standard, ne tardant pas à évoquer les premiers contacts entre lui et les dirigeants rouches.

«  Le premier contact clair concernant un contrat a eu lieu ce lundi soir  », a clarifié le désormais ancien entraîneur du KV Malines, écartant l’hypothèse d’une décision prise « voici plusieurs semaines ».

«  Je remercie le club malinois de m’avoir fait confiance et de m’avoir laissé travailler… Cela m’a permis de montrer mes qualités en d’attirer l’attention d’un grand club comme le Standard. Le projet du club m’a séduit et j’ai donc pris mes responsabilités. »

« Le bon choix »

«  Je suis certain d’avoir fait le bon choix  », a enchaîné, déterminé, l’ancien joueur de l’Etoile rouge de Belgrade. «  Je suis fier de rejoindre le Standard car, je le répète, le Standard est un grand club. C’est un honneur pour moi d’avoir été choisi. Je suis motivé et je vais jouer pour gagner quelque chose. Je ne suis pas un rêveur mais bien un travailleur. Je sais qu’il faut travailler pour arriver à quelque chose. Je veux des joueurs généreux sur le terrain, qui travaillent pour le groupe. Engagement, mentalité, discipline dans le jeu doivent toujours être à 100 %, cela doit être notre leitmotiv. Mon idée est aussi de travailler avec l’Académie, d’intégrer les jeunes doucement. »

« Habitué à la pression »

Jankovic n’aura pas beaucoup de temps pour s’adapter. Dans quelques jours, c’est Genk qui rendra visite aux Liégeois. «  Je suis déjà concentré sur ce match  », a assuré Jankovic. «  Et je veux gagner cette rencontre face aux Limbourgeois. J’aurai déjà la pression, mais j’y suis habitué. J’ai grandi dans un grand club comme l’Etoile rouge où la pression est quotidienne… »

Cliquez ici pour voir la vidéo sur mobile.

Mais après Genk, ce sera déjà l’Europa League, jeudi prochain, contre le Celta Vigo. «  Le Standard a un noyau assez large pour jouer sur tous les tableaux  », a enchaîné le successeur de Ferrera. «  Un noyau de plus de trente joueurs comporte des avantages et des inconvénients, c’est sûr, mais je ferai avec. Quoi qu’il en soit, tous les joueurs partent à égalité sous mes ordres. Je me baserai sur leur rendement sur le terrain. Les joueurs seront également jugés par rapport à l’effort fourni sur la pelouse, pas sur les erreurs. »

Cliquez ici pour voir la vidéo sur mobile

Jankovic ne compte toutefois pas tout révolutionner. Le staff technique, par exemple, restera inchangé. Tout comme les ambitions du club. Comme l’a répété Olivier Renard.

«  Jankovic aura les mêmes devoirs que Yannick Ferrera. Faire évoluer l’équipe  », a-t-il ainsi affirmé. «  Jankovic est un rassembleur. Il faisait l’unanimité auprès de la direction… Les résultats n’étaient pas là et la manière non plus. Le niveau n’était pas assez élevé à notre goût. Il fallait changer de coach. »

> Cliquez ici pour revivre la conférence de presse en direct commenté sur mobile.

Yannick Ferrera limogé, une bonne décision de la part du Standard?

  • Oui, il devait partir (86%, 56 Votes)
  • Oui, mais Jankovic n'est pas le bon successeur (11%, 7 Votes)
  • Non, il devait rester (3%, 2 Votes)

Total Voters: 65

Loading ... Loading ...

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire