Search

Voici pourquoi Jankovic va réussir au Standard…

Voilà, c’est fait : Ferrera viré. Chronique d’une mort annoncée. Quand on est détesté par tout le monde, il faut forcément s’attendre à être sacrifié un jour ou l’autre. Au revoir et même pas merci d’être venu. Place à Jankovic. Et pour moi, c’est un maître choix. Il va réussir. Voici pourquoi…

  1. Choisi par la direction.
    Alex Jankovic, c’est clairement le choix de ceux qui dirigent en coulisse. Mais c’est sans doute aussi le choix d’Olivier Renard qui connaît parfaitement ses méthodes de travail. Il est plus fin, plus rusé, plus politique que Ferrera. Il saura glisser sa main de fer dans un gant de velours. Peut-être aussi s’inscrire dans la ligne du parti dirigé par le tandem Henrotay-Van Buyten.
  2. Un révélateur de talent.
    Avec Malines il a non seulement joué un rôle d’animateur intéressant de la compétition, mais il a surtout révélé des joueurs inconnus. Je ne parle pas du « grand blessé » Gillet, mais de Obranovic, Kosanovic ou encore, bien entendu Hanni, ainsi que les défenseurs belges, par trop sous-estimés. C’est sans doute le profil idéal pour tenter de révéler l’un ou l’autre des inconnus recruté par le Standard.

  3. Il bénéficie de renforts.
    La vie, c’est un boomerang. Le Standard avait viré Muslin avant de faire des transferts offerts à Ferrera. On se refait le petit coup de pute. Jankovic va hériter d’une kyrielle de renforts que Ferrera n’aura aperçu que de loin à l’entraînement. Or dans le lot, il y a sûrement un ou deux bons.

  4. Le public va suivre.
    Débarrassé d’un entraîneur honni, rassasié par des transferts comme s’il en pleuvait, le public de Sclessin va suivre. Il va immédiatement encourager cette nouvelle équipe et son nouvel entraîneur. Et ça, c’est aussi important, même si en profondeur, le mal persiste. Il est juste endormi pour quelques semaines, pour quelques mois.
    Antithèse : des amis et surtout amie facebook vont me dire ceci : « Encore un Malinois. Il faudrait que Renard (Olivier) fasse ses preuves autrement qu’en débauchant des gens de Malines. » Ou encore : « Et tu crois vraiment que Ferrera avait tous les torts ? »
    En fait, je m’en fout. Si des personnes venues de Malines font que le Standard réussi, tant mieux. Aucune importance, le port de départ. Quant à Ferrera, bien sûr, il a été victime d’un système malsain qui reste en place. Mais cet arrogant personnage au discours calamiteux n’a rien fait pour inverser la tendance.

Source : Daniel Renard-Lg via Facebook

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire