Jankovic ne demande pas de la patience : « On joue pour battre Genk »

Quelques jours après son arrivée à Liège, l’entraîneur serbe verra sa nouvelle équipe défier un gros morceau, le Racing Genk. L’équipe liégeoise aura-t-elle déjà bien fait la transition? Jankovic attend les preuves sur le terrain.

Recevoir l’équipe de Peter Maes comme premier adverse, ce n’est pas forcément un cadeau. « C’est une formation bien rôdée avec une bonne organisation. L’idée sera d’imposer notre rythme et notre caractère », déclarait Jankovic en conférence de presse.

Yannick Ferrera avait considéré ses premiers matches comme une préparation, le Serbe a un discours différent. « On doit jouer par battre Genk. Il ne faut pas attendre du football champagne après si peu de temps, mais la mentalité doit être là. Il y a trois points en jeu, je les veux. »

Commentaires

Commentaires




One thought on “Jankovic ne demande pas de la patience : « On joue pour battre Genk »

  1. Louis.le_rouche

    Il a raison, pas seulement pour ce match, prendre trois points à domicile c'est le plus important, la manière on s'en fou, 15 jours après on ne se rappelle même plus de la manière, mais bien des 3 points. Si en fin de saison ces 3 points nous manque, on risque de jouer en PlayOff II, alors qu'est ce que le beau jeu nous à apporté si on perd. On est pas prêt maintenant pour la finition, alors il fallait virer Ferrera au début de saison, et faire le stage avec Jankovic, pour que l'équipe soit prête à sa sauce, là après 3 jours, la seule chose qu'il va changer, on va enfin jouer avec 2 attaquants, chose qu'on a plus vu depuis longtemps, et quand on joue avec 2 attaquants et les bons la différence sera du noir au blanc. Et j'ai déjà hâte d'entendre les excuses de Ferrero Rocher de voir le Standard aller si bien depuis qu'il est plus là.

Laisser un commentaire