Jankovic: « Ce qui prime c’est l’animation, la discipline et la rigueur »

L’ex-entraîneur de Malines, Aleksandar Jankovic, succède à Yannick Ferrera, remercié un peu plus tôt dans la journée.

Après cinq journées de championnat, le Standard pointe à la 11ème place du classement avec 6 points (Une victoire, trois nuls et une défaite). Des résultats insuffisants qui ont eu raison de Yannick Ferrera et, ce, malgré une victoire en finale de la Coupe de Belgique face à Bruges en fin de saison passée.

Lors de sa première conférence de presse, au cours de laquelle il a été présenté, Aleksandar Jankovic livre quelques détails sur les raisons de son arrivée et ses ressentis.  » Je suis sorti de ma zone de confort pour accepter ce job. C’est un honneur pour moi d’avoir été choisi. L’affaire a été enterinée entre hier soir et ce matinmais les premiers contacts datent de 2014. Tout s’est décidé très vite et j’ai accepté car le projet proposé semblait sérieux. J’ai signé jusqu’en juin 2019.  »

L’ancien entraîneur de Malines a également tenu à préciser les objectifs et ce qu’il va essayer d’insuffler à ses joueurs.  » Je suis fixé sur le match suivant et le club n’a pas besoin d’un coach pour fixer ses objectifs. Si je donne tout, je pourrais exiger autant de mes joueurs. L’équipe doit jouer avec enthousiasme, générosité et solidarité. Ce sera le cas dès dimanche face à Genk. Ce qui prime c’est l’animation, la discipline et la rigueur. La tactique, elle, évoluera.  »

Au sujet de son prédécesseur, Aleksandar Jankovic a tenu à mettre directement les choses au point.  » Il est hors de question de critiquer Yannick pour qui j’ai le plus grand respect. Mais il est vrai que 6 points pris sur 15, ce n’est pas suffisant. De toute manière il y a deux catégories d’entraîneur: ceux qui ont été virés et ceux qui vont l’être.  »

Sixième coach du Standard en trois ans, Jankovic n’a pourtant pas peur du challenge qui s’offre à lui. « Je peux dire que je n’ai pas peur, le Standard est un beau club. Je suis le sixième entraîneur en trois ans mais je n’y pense pas sinon c’est déjà mal barré (sic.). »

Olivier Renard: « Yannick a été prévenu ce matin. Il était déçu je pense… »

De son côté, le directeur sportif, Olivier Renard, explique pourquoi la direction a pris la décision de se passer de Yannick Ferrera et de choisir Aleksandar Jankovic à la place. « Yannick a été prévenu ce matin. Il était déçu je pense… Les résultats et la manière expliquent ce changement de coach même si Yannick a remporté la Coupe de Belgique. De plus, le niveau n’était pas suffisamment élevé pour la direction. On ne fait pas un procès à Yannick, il a été important pour le club. Aleksandar Jankovic aura, quant à lui, les mêmes devoirs que Yannick. Nous sommes partis sur la base d’un contrat de trois ans car on est en confiance. Malines a été très correct, tout s’est fait dans le respect. Nous nous attendons à voir une autre mentalité pendant les matches.  » Et de conclure, non sans humour,  » Quelqu’un qui se marrie pour la 4e fois est convaincu que cette fois il a trouvé la bonne. Ici, c’est pareil. « 

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire