Fiore regagne du crédit : « Je ne lâcherai jamais »

Dès son arrivée, Aleksandar Jankovic n’a pas fait de Corentin Fiore un premier voire un second choix, dans l’axe comme au back. Placé entre le banc et la tribune, le défenseur gaucher revient bien dans le coup.

Tout peut vite changer en football, la semaine de Fiore le prouve. Remplacé au repos à Ostende après 45 minutes catastrophiques au niveau collectif, Coco est monté au jeu pour la seconde période au Panathinaïkos. Sa moitié de rencontre fut bien réussie, il n’en fallait pas plus pour le réintégrer dans le onze contre Mouscron.

Suite aux blessures d’Andrade et d’un Elderson insuffisant, le jeune belge restait la seule solution au back. Mais il a désormais convaincu Jankovic de son utilité, bien qu’il risque de revoir Andrade, plus offensif passer devant lui à son retour. Le parcours de Fiore au Standard n’est pas terminé.

« Je ne lâcherai jamais pour revenir dans l’équipe », a-t-il assuré. « Comme au Pana, je dois saisir la chance que je reçois. J’ai continué à travailler même si je n’étais plus repris. Le coach ne m’avait rien reproché, il me disait que les choses arriveraient toutes seules. »

Mon remplacement à Ostende m’a touché

Certains ont trouvé injuste sa sortie à Ostende. « Je respecte les choix du coach, même si ça m’a touché. Après ses changements l’équipe a mieux tourné. Dès le lendemain, j’ai demandé à m’entraîner au lieu de faire le décrassage. » Son travail pourrait bien payer un jour ou l’autre.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




One thought on “Fiore regagne du crédit : « Je ne lâcherai jamais »

  1. gerouche

    Tu as bien raison, Coco ….. Que peut t’on te reprocher, au juste ? Je dirais, perso, peut-être un certain manque de mise en evidence, sans action d’éclat en particulier. Mais, j’ajouterais, sans jamais faillir non plus, sans jamais comettre d’erreur, contrairement à beaucoup d’autres, en étant toujours propre dans tes interventions et dans tes relances.
    C’est déjà pas si mal, je trouve. Tu ne seras peut-être jamais un Messi, mais des lieutenants comme toi, notre club en a un furieux besoin, car il ne faut pas que des vedettes, ou pseudo vedettes, pour faire une équipe !

Laisser un commentaire