Trebel, l’homme de Coupe : « Le travail porte ses fruits »

Le but du médian français a définitivement assommé Genk. Les Limbourgeois n’ont jamais eu le courage de remonter trois buts et ont laissé les Standardmen rejoindre la finale.

« On avait déjà un pied en finale, le plus important était de mettre le deuxième. Nous n’avons pas su concrétiser nos occasions en début de match puis leur but est tombé. On a alors reculé, nous étions acculés devant notre but », déclarait Trebel après la rencontre.

Dossevi m’a rendu mon pied droit

C’est alors que le médian français s’est emparé du ballon qui arrivait pour Edmilson et l’a envoyé au fond des filets d’une frappe enroulée. Son 4e but en Coupe de Belgique en deux ans, son second en demi-finale. « Dossevi m’a rendu mon pied droit. On savait qu’avec un but, ça deviendrait difficile pour eux. Nous étions plus relax, ils n’ont pas su nous mettre en difficulté. »

« Notre travail a été récompensé, ça a porté ses fruits. C’est le mérite de tout le monde dans le club. Il n’y a pas longtemps nous avions touché le fond mais on est remonté petit à petit. Il ne faut pas s’enflammer pour autant. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire