Le Standard en finale : Je t’aime, moi non plus

Ca y est ! Le Standard est en finale ! Les Rouches sont venus à bout de Genk assez facilement et disputeront leur 16e finale. Presqu’un record. Mais les Liégeois ont aussi le triste record du plus de finales perdues…

Pour le Standard, ce sera La Gantoise (champion en titre) ou le FC Bruges (vainqueur en titre de la Coupe). Un gros morceau qui rendra donc la tâche ardue en finale. Mais le peuple rouche y croit comme jamais. Peu importe l’adversaire, la Crocky Cup est pour eux cette année.

Dans le passé, pourtant, les exemples sont nombreux pour montrer que le Standard a tendance à craquer à ce stade de l’épreuve. En 15 finales jouées, 9 ont été perdues. Rien que ça. Heureusement, la dernière fois, en 2011, Westerlo n’a pas fait le poids. Mais avant…

2007, Bruges

Cette année-là, après un début de saison compliqué, le Standard de… Michel Preud’homme avait entamé une incroyable remontée qui l’avait amené en finale de la Coupe et à la troisième place en championnat.

Seulement, au Heysel, c’est Bruges qui s’était montré le plus fort. Une victoire 1-0 garantie par une solide défense. Le Standard y croyait et voulait aller chercher un trophée pour mettre fin à 14 ans de disette. Perdu.

2000, Genk

Tout avait pourtant bien débuté. Un but dès l’entame du match des œuvres de Frédéric Pierre permettait au Standard d’être parfaitement lancé. Mais ce n’était qu’un feu de paille.

Genk claquera 4 buts : Ban, Gudjonsson deux fois et Hasi. La déception sera énorme avec cette deuxième finale perdue d’affilée.

1999, Lierse

Face aux Lierrois, le Standard veut accrocher un nouveau trophée à son palmarès. Mais le Lierse est plus fort. Trop fort.

Après 54 minutes, c’est 2-0. Lukunku réduira l’écart mais Cavens cloturera le score dans les arrêts de jeu. Il faudra encore attendre pour les Liégeois.

1993, Charleroi

Alors que le Heysel est en pleines rénovations, la finale doit se jouer… à Anderlecht ! Et le Standard est en finale. Autant dire que l’optique de remporter un trophée sur le terrain de l’ennemi éternel est alléchante. Qui plus est, quand l’adversaire est un autre grand rival, que demander de plus ?

Avec des gars comme Leonard, Wilmots, André Cruz ou Mircea Rednic, le Standard renvoie Brogno, Waseige, Janevski et Van Meir à leurs études. 10 ans après, le Standard décroche, enfin, un nouveau trophée. Il faudra attendre 15 ans pour le suivant.

1989, Anderlecht

Il y a 17 ans, le Standard et Anderlecht s’affrontaient en finale. Un duel entre les deux plus grands rivaux du royaume. Autant dire que c’était LE match de l’année.

Manque de bol pour les Liégeois, le match tourne en faveur des Bruxellois qui s’imposent 2-0. Les rouches auraient aimé laver l’affront de la défaite en finale de 1988… contre Anderlecht. Perdu.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire