Search

Standard-Anderlecht: l’arbitrage remis en cause sur quatre faits marquants

Comme lors de chaque Clasico, certaines phases font polémique et l’arbitrage reste un sujet sensible auprès des supporters. La preuve, encore, lors de la victoire d’Anderlecht à Sclessin (0-1), ce dimanche.

L’arbitrage de M. Delferière, en charge de ce difficile match entre le Standard et Anderlecht, a été longuement critiqué durant la rencontre par les supporters des deux camps. Certaines décisions font légitimement polémiques, tant elles sont sujettes à interprétation. Notamment sur le but anderlechtois ou la carte jaune de Fai.

25e : le tacle de Fai sur Stanciu

A la 25e minute, Collins Fai a été l’auteur d’un tacle en retard sur Nicolae Stanciu. Le défenseur du Standard a clairement laissé sa semelle sur la cheville du Roumain… L’arbitre a finalement décidé de donner une carte jaune pour cette faute mais les commentaires sur les réseaux sociaux évoquaient plutôt une exclusion pure et simple de l’international camerounais. Ce sont surtout les images au ralenti et les photos de la faute qui confirment la gravité de ce tacle. La commission de review pourrait très bien revenir sur la décision de l’arbitre, ce lundi, si elle l’estime nécessaire.

77e : Tielemans évite la carte jaune

Déjà averti une première fois, Youri Tielemans est coupable d’une faute sur un joueur du Standard devant le banc. M. Delferière décide toutefois de ne pas sorti un nouveau bristol jaune et demande au médian anderlechtois de se calmer.

79e : le but de Teodorczyk après une poussée de Laifis

Sur le seul but de la rencontre, après un corner de Nicolae Stanciu, Lukasz Teodorczyk est accusé d’avoir pousser Konstantinos Laifis dans le rectangle du Standard avant de s’élever pour tromper Jean-François Gillet de la tête. Le portier belge est certes sorti trop tôt face à l’attaquant polonais, mais ce dernier a clairement réalisé un geste qui aurait pu être sifflé. L’arbitre a lui, accordé le but.

87e : le pied de Badji sur le visage de Dossevi

Essayant de récupérer une balle flottante, Stéphane Badji a laissé aller son pied en l’air pour l’envoyer par inadvertance sur le visage de Matthieu Dossevi. L’international togolais s’en sort finalement avec une belle frayeur, alors que Badji s’est vu pointer une carte jaune de la part de M. Delferière. Mais selon certains supporters du Standard, la sentence aurait pu être encore lourde vu la dangerosité du geste, même annodin.

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire