Jankovic placé face à ses choix

Le Standard a mis fin à une série de trois revers consécutifs à Courtrai. Mais sans une défense en carton, il aurait pu renouer avec le succès.

Samedi, le Standard a-t-il gagné un point grâce son entraîneur ou, au contraire, en a-t-il perdu deux par la faute d’Aleksandar Jankovic ? Le débat est ouvert depuis le partage (3-3) obtenu par la phalange liégeoise à Courtrai. Et si la question se pose, c’est parce que face à une équipe locale qui a quasiment obtenu 100% de réussite sur ses occasions, les hommes du coach serbe auraient pu s’imposer après avoir pris la totalité de la rencontre à leur compte. Après les revers à l’Ajax et contre Anderlecht, Jankovic attendait une réaction de ses ouailles. Et il l’a vue. D’abord dans le chef d’Orlando Sa qui a fêté sa première titularisation par deux buts qui, aux abords du petit rectangle, n’étaient pas sans rappeler ceux que pouvait inscrire Ivan Santini. Avec trois réalisations en un peu plus de 120 minutes de temps de jeu, le Standard a-t-il déniché son buteur ? Il est évidemment encore trop tôt pour l’assurer. En attendant, pour remplacer Raman blessé, c’est à lui que son entraîneur avait décidé de faire confiance et ce fut un pari payant. « Il a pesé sur la défense et sa présence a permis de créer des espaces », savourait Jankovic. « En plus, il a bien travaillé pour l’équipe. »

nsuite, dans le chef d’un collectif qui n’a pas baissé les bras. Les Liégeois ont mené deux fois au score dans une première période rendue chaleureuse par les lacunes défensives des deux équipes, mais ont été chaque fois rapidement rejoints avant même d’être menés. Et de parvenir à égaliser juste avant la pause et une deuxième mi-temps durant laquelle on n’a plus vu grand-chose.

Avant Courtrai, le Standard n’avait encaissé que six buts en neuf rencontres

Maintenant, il y a le négatif. La meilleure arrière-garde du championnat a sombré à Courtrai. Avec trois buts en un match alors qu’elle n’en avait pris que six en neuf rencontres, le Standard a aligné une défense en carton. Par la faute d’un Soares impliqué dans les trois buts et auteur d’une prestation calamiteuse qui a ruiné tout le travail de l’équipe. D’où cette question : Jankovic devait-il abandonner un axe défensif qui fonctionne bien (Scholz-Laifis) pour décaler le Danois sur le flanc droit suite à la suspension de Fai ?

« Scholz a fait un très bon match », se défend Jankovic un tantinet irrité. « Il a tiré son épingle du jeu à droite en contrôlant Kage et a été complémentaire avec Dossevi, raison pour laquelle je l’ai laissé là quand Cissé a remplacé Soares en défense centrale. D’autre part, ce n’est pas la première fois que Soares et Laifis évoluaient ensemble. D’accord, nous avons pris deux buts sur deux actions mais il y a toujours des moments difficiles dans une rencontre. Et si j’ai remplacé Soares, c’est suite à sa carte jaune. Avec la vitesse de ses adversaires, il risquait d’en prendre une deuxième. »

Là où un Ryan Mmaee catastrophique à Lokeren avait été remplacé à la pause, Soares, lui, a en effet eu droit à quinze minutes supplémentaires. Reste à voir maintenant s’il va obtenir le même traitement que Fiore et Goreux qui payent toujours l’élimination en Coupe de Belgique ?

« Les deux buts viennent du flanc droit de la défense ? C’est toujours facile de pointer un joueur » , poursuit l’entraîneur du Standard. « Un match de foot est fait de choix et s’il n’y a pas d’erreurs, il n’y a jamais de buts. Certes le premier vient d’une longue balle en profondeur et d’un mauvais jugement de la trajectoire. Néanmoins on peut dire aussi qu’il n’y a aucune pression sur celui qui adresse la passe ! Mais je ne veux pas en dire plus car je garde l’analyse individuelle pour le vestiaire. »

Où il visionnera aussi le troisième but concédé, une fois de plus, au terme d’une phase arrêtée suite à une faute inutile de Soares. Un Brésilien qui a donc joué suite à la suspension de Fai qui avait amené Jankovic à hésiter entre Cissé, Goreux et Scholz pour le remplacer. « Votre information est fausse » soutient Jankovic. Soit ! Désormais, l’entraîneur serbe nous permettra de ne pas forcément croire à tout ce qu’il dit…

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




2 thoughts on “Jankovic placé face à ses choix

  1. gerouche

    Eh bien, Mr Jankovic, moi, je serai encore plus dur que Dossevi, en disant « SCANDALEUX ». Pourtant, je suis un de vos premiers défenseurs, coatch, mais là ……
    Ignoré un FIORE, toujours présent et irréprochable, sauf peut-être sur ce seul match de « rattrapage » en coupe, mais là, excusez-moi, c’est toute l’équipe, Edmilson en tête, qui a sombré ! Bref, je ne comprends pas. Que vous décalliez Scholtz au back droit, soit, mais ne plus accorder le moindre crédit à Corentin, joueur formé qui plus est au club, pour metre à sa place ce Soarés aux abonnés absents, c’est une honte ! Qu’on ne vienne pas s’étonner, après cela, que Fioré aille voir ailleurs, ce serait mille fois justifié. Franchement, les bras m’en tombent, alors que, pour certains, comme Edmilson complètement à côté de ses pompes à Geel, on a très vite tout oublié …….

  2. VanMoer60

    Merci Gerouche, mais je pense que le malheureux Soares qui s’accuse lui-meme n’est pas le seul fautif. Deux buts viennent de la droite soit Scholtz et Gillet ne fait rien pour sauver des buts; il sort mal et facilite le lob et sur les balles aeriennes, il ne prend rien. Mettre Cissé qui a deja joué à droite etait trop simple.

Laisser un commentaire