Aleksandar Jankovic réaliste : « Une défaite absolument méritée »

Retrouvez les réactions au terme de ce Clasico, remporté 0-1 par Anderlecht. Des propos recueillis par nos confrères de Proximus 11.

Kara Mbodj :  » La défense ne donnait pas satisfaction, mais il fallait assumer et ne pas chercher d’excuses. En tant que défenseur, je me sentais mal, car ce n’était pas normal. Aujourd’hui, on est satisfait parce qu’on a été costaud derrière et on n’a rien donné. On a gagné un match important dont on savait qu’il allait être difficile. On s’est dit qu’il fallait garder le même bloc qu’à Saint-Etienne. On savait que chez eux, ils étaient très forts et qu’ils allaient tout donner. On a vraiment commencé à travailler sur la couverture et les combinaisons. On a vu une équipe anderlechtoise avec de la détermination et de la solidarité. J’essaie de donner le meilleur de moi-même à chaque match, mais dans l’ensemble, tout le monde a été bon aujourd’hui.« 
Youri Tielemans :  » En tant qu’équipe, on a montré qu’on pouvait se battre jusqu’au bout. On a marqué sur phase arrêtée, c’est un détail qui a fait la différence. On a tenu, on s’est battu les uns pour les autres et c’est ce que l’on doit faire à chaque match. Il fallait faire la même chose qu’à Saint-Etienne, où on était solidaire et compact, et on a fait encore mieux, car on n’a pas encaissé. C’est vraiment parfait aujourd’hui. On savait qu’ils allaient prendre le jeu en main, on leur a laissé le ballon et faire le jeu, ce qui a marché vu qu’on repart avec les trois points.« 
Jean-François Gillet :  » On a souffert en première période et en deuxième, on poussait, mais on prend un but sur phase arrêtée. C’est dommage. On n’arrivait pas à jouer dans les intervalles et Anderlecht nous a bien bloqués, mais on ne doit quand même pas perdre ce match. Sur le but, il valait mieux que je reste sur ma ligne. On a souffert sur les phases arrêtées mais on ne doit quand même pas encaisser sur phase arrêtée [ndlr. mal récurrent du Standard] . Une défaite dans le Clasico, ça laisse des traces. C’est lourd avant quinze jours de travail et il faut se remettre de suite en question et au boulot pour préparer le prochain match [ndlr. à Courtrai] .
 
Adrien Trebel :  » On travaille dur de match en match. C’était un match assez fermé des deux côtés et ils débloquent la situation sur phase arrêtée, ça fait partie du jeu. On a quinze jours pour continuer à travailler et à progresser. C’était une équipe qui était bien en bloc, même si on avait de bonnes situations où on faisait bien circuler le ballon. Mais face à un bloc bas et compact, il faut être patient et c’était difficile de trouver des espaces comme on avait l’habitude de le faire ces dernières semaines. »  
 
René Weiler :  » On a très bien joué en ne donnant pas beaucoup d’occasions au Standard. La première mi-temps était presque parfaite et en marquant le but décisif, il est clair que tout le monde est content. Tout le monde bougeait ensemble, ce qui nous a permis de ne pas donner trop d’occasions au Standard. Je vois les progrès alors qu’on n’a pas énormément de temps en jouant tous les deux ou trois jours. Si on gagne ici et qu’on voit les points gagnés par ce groupe, on peut être content. Même si on ne gagne pas aujourd’hui, on a fait un très bon match et c’est ce qui compte pour moi, la manière de jouer. Je suis content pour tous les supporters, le club et les joueurs. Ça fait du bien de gagner ici.« 
 
Aleksandar Jankovic :  » C’est une défaite absolument méritée, car ils nous ont posé énormément de problèmes avec le bloc bas. Même en première mi-temps, on a essayé alors qu’on savait que ça allait être comme ça. On a essayé de chercher le décalage avec Dompé à gauche, mais on n’a pas réussi à le faire, car la circulation de ballon n’était pas assez rapide. On a manqué de présence entre les lignes, on n’a pas pesé et on ne s’est pas créé d’occasions. Anderlecht mérite de mener un score rien qu’en première mi-temps car ils ont eu de meilleures occasions. En deuxième mi-temps, on était un peu mieux, car on a essayé de rectifier en ayant plus de présence entre les lignes avec une bonne entrée de Junior [Edmilson] qui a amené du calme et de la possession dans le deuxième tiers du terrain. On n’a pratiquement rien donné comme occasions en seconde mi-temps, mais on encaisse un but. Ensemble, on ne mérite pas de mettre un but car on ne s’est pas créé assez d’occasions à domicile. C’était une fausse possession, stérile, loin du but, en arrière et on a buté sur un bloc bien organisé sans savoir trouver la solution. On n’a pas été assez dangereux, même si on a eu pas mal de corners et de coup-francs autour des seize mètres parce qu’eux sont très grands et savent bien en profiter. On a encore encaissé une fois sur phase arrêtée, ça fait très mal. Je serai content quand on arrivera à tirer des conclusions et en sortant plus intelligent après des victoires, sans s’endormir. En perdant un match, il est obligatoire de tirer des conclusions et d’analyser, de sortir plus intelligent. Dans le football, qu’on gagne ou qu’on perde, il faut toujours préparer le prochain match, mais ça fait mal car cette défaite va influencer l’ambiance dans les deux semaines à venir. Et ça ne fait jamais plaisir de travailler comme ça.« 

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire