« Penalty pour Charleroi et carton rouge pour Scholz! »: l’avis tranché de Stéphane Bréda, notre consultant arbitrage, sur le derby wallon

Stéphane Bréda, notre consultant arbitrage, est revenu sur un bien pâle derby wallon entre le Standard et Charleroi (0-0). Pour lui, deux faits marquants n’ont pas été bien jugés par l’arbitre : le penalty non-sifflé pour Charleroi et la non-exclusion de Scholz du côté des Rouches.

Pour Stéphane Bréda, pas de doute, Charleroi aurait dû bénéficier d’un penalty lors du derby contre le grand rival liégeois. « Après dix minutes de jeu, Fall ne cherche pas la faute de son adversaire direct. Dans sa course, il parvient simplement à conserver sa trajectoire jusqu’au moment où il est accroché par Laifis. Je ne saurais pas dire si ce dernier a l’intention de commettre une faute. Mais une chose est sûre, il ne touche pas le ballon. Il passe également le bras devant le Sénégalais. Bref, il est l’auteur d’une faute de bras et de jambe ! Gêné dans sa progression, le Carolo tombe logiquement au sol. Je ne comprends pas pourquoi l’arbitre n’a pas sifflé. Il y avait penalty ! »

« Scholz n’aurait même pas mérité le jaune : c’était un rouge direct ! »

L’ancien arbitre de l’élite est aussi revenu sur une autre phase mal jugée selon lui par l’arbitre Geldhof : « À la 84e minute, Scholz est l’auteur d’une faute grave sur Tainmont. Lorsqu’on reçoit un avertissement, cela signifie qu’on a été trop loin de ce qui est autorisé. Alors, quand je vois le geste du Danois, j’ai des difficultés à comprendre la décision de l’arbitre. C’est même incompréhensible ! Le défenseur a déjà reçu une carte jaune. De plus, il annihile fautivement une action prometteuse. En outre, il est l’auteur d’un geste dangereux. Ne pas sortir de deuxième jaune, c’est ahurissant. Mais vu la gravité du geste, je suis même favorable à un carton rouge direct dans ce genre de situation ! »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire