Santini à Caen, c’est fait selon la presse belge

Rassurez-vous tout de suite : Jacques Santini, ancien joueur et entraîneur du CA Lisieux, ne fait pas son grand retour en Normandie. Le Santini en question a 27 ans, est un attaquant de pointe plutôt prolifique et aspire à l’équipe nationale croate. Un an après son arrivée au Standard de Liège, où il a marqué quinze buts toutes compétitions confondues la saison dernière, il a pris la direction de Caen hier.

C’est le journal Le Soir qui l’annonce sans même utiliser le conditionnel : Ivan Santini est à Caen depuis hier soir et passera sa visite médicale aujourd’hui. Il a signé, ou va signer, un contrat de trois ans en faveur du Stade Malherbe. Le montant de son transfert s’élève à 2,6 millions d’euros, croit savoir Le Soir, et le jeune homme verra son salaire revalorisé de 25 % en Normandie.

Ivan Santini, 27 ans, est un avant-centre de grande taille (1m90) au profil de buteur maintes dois démontré. Avant de rejoindre le Standard de Liège il y a un an, il avait inscrit 32 buts avec Courtrai, déjà en D1 belge, pendant les deux saisons passées là-bas. En s’engageant pour le Standard, le Croate arrivé en Belgique en 2013 passait un cap supplémentaire. Il lui a fallu un petit temps d’adaptation pour le mener à bien. Sa deuxième partie de saison s’est révélée très concluante : six buts lors des dix derniers matchs de championnat disputés et le but de la victoire en finale de la Coupe de Belgique, à deux minutes de la fin du temps réglementaire. Le Standard s’était imposé 2-1 face au FC Bruges si cher à l’ancienne basketteuse mondevillaise Julie Vanloo, laquelle juge Ivan Santini excellent de la tête, et ce dernier avait également été passeur décisif sur le premier but de sa formation.

« Un engagement sans faille »

Il y a quelques jours, l’ancien international espoir a repris la Jupiter Pro League comme il l’avait terminée : par un but. En 76 matchs disputés dans cette compétition, le Croate a trouvé 37 fois le chemin des filets, ce à quoi s’ajoutent dix passes décisives. Des chiffres assez similaires à ceux qu’il avait réalisés en D1 croate, en particulier avec le club de Zadar (64 matchs, 26 buts et trois passes décisives). Malgré son jeune âge, Ivan Santini a déjà dix ans de carrière professionnelle derrière lui. Il a signé son premier contrat pro en faveur de l’Inter Zapresic, apparaissant quatre fois en championnat. Transféré l’année suivante au Red Bull Salzbourg (Autriche), il n’y a pas percé et a alors rejoint le FC Ingolstadt. Il lui a fallu attendre son retour à Zadar, sa ville de naissance et son club formateur, pour s’imposer. Prêté six mois à Fribourg (D1 allemande, un but et deux passes décisives en 24 matchs), il a ensuite pris la direction de la Belgique.

Journaliste au Soir, Étienne Pairoux écrit de lui qu’il n’est « pas une flèche » et qu’il « manque de technique », mais que ces limites sont compensées par « un engagement sans faille […] et un instinct lui permettant d’être au bon endroit, toujours dans le grand rectangle, pour conclure les actions ». L’article précise que le Croate faisait l’unanimité dans le vestiaire liégeois « par un comportement exemplaire ». Daniel Van Buyten, conseiller du président au Standard de Liège, ne souhaitait pas spécialement le conserver. Une chance, visiblement, pour Caen. À une semaine et demie de la reprise du championnat, l’effectif malherbiste s’étoffe. Reste une dernière recrue, au moins, et à régler le cas Andy Delort… La signature d’Ivan Santini pourrait accélérer le dossier même si, on l’a vu, les dirigeants caennais se montrent fermes à ce sujet.

Source : http://www.sportacaen.fr

Commentaires

Commentaires




One thought on “Santini à Caen, c’est fait selon la presse belge

  1. VanMoer60

    Il est clair que le joueur n'avait pas spécialement envie de partir – il se plaisait bien à Liège ou est née sa fille et on lui propose 25% de salaire en plus, il y a mieux comme pont d'or – et que c'est DVB que l'a incité à partir ne serait-ce qu'en lui annonçant qu'il risque de ne plus être titulaire quand Ferrera aura été limogé.
    Alors maintenant Mr Van Buyten, il va falloir assumer.

Laisser un commentaire