Renaud Emond a-t-il le bon profil pour le Standard ?

Lors de cette dernière journée du mercato, le Standard a donc acquis le buteur de Waasland-Beveren, Renaud Emond. Il portera le n°9 dans son nouveau club pour lequel il s’est lié pour les 5 prochaines saisons.

A la question de savoir si Renaud Emond était le joueur qu’il fallait au Standard, Alexandre Teklak répond : « Il manque beaucoup de choses au Standard actuellement. Les qualités de Renaud Emond sont claires. On sait que c’est un buteur, un homme de rectangle. Ce n’est pas la première fois que le Standard montrait de l’intérêt pour le buteur de Waasland-Beveren. Mais les problèmes sont un peut partout au Standard« .

Et de poursuivre : « Après les transferts de Santini et Yattara, cela prouve que le Standard s’est trompé et qu’il doit rectifier le tir. Il y a d’autres secteurs où le club liégeois doit se pencher« .

Emond est encore en plein développement

Courtisé par Anderlecht et le FC Bruges ces derniers mois, Renaud Emond atterrit finalement à Sclessin.

« C’est sans doute un rêve de gosse qui se réalise pour lui. Emond va franchir un cap maintenant. Le Standard s’est planté jusqu’à présent et il ne faut pas s’attendre à ce qu’il devienne le messie et qu’il change tout. Ce serait une erreur. Il part avec l’avantage d’être très vite titulaire dans cette équipe. Mais, cela reste un garçon qui est encore en plein développement. Il va devoir s’adapter à une pression plus importante et surtout à un climat très particulier. A Waasland-Beveren, il était très calme dans un club peu médiatisé. Au Standard, il va être sous les feux des médias chaque semaine. Il faut voir comment il va pouvoir réagir par rapport à cela« , analyse pour nous Alexandre Teklak.

Emond et Santini, profils similaires

Avec Emond, Santini et Yattara, le Standard dispose de trois attaquants pour deux places.

« Emond est quelqu’un d’intéressant dans le jeu aérien. C’est quelqu’un qui, dans le rectangle, marque la plupart de ses buts en première intention. Cela veut dire que c’est quelqu’un d’assez adroit. Il est souvent placé au bon endroit au bon moment », souligne Alexandre Teklak.

Et d’ajouter : « Un duo avec Santini ? Ce n’est pas vraiment l’idée qu’on se fait d’un 4-4-2 traditionnel. Santini a, à peu près, le même profil que Renaud Emond, la mobilité en moins. Ce qu’il aurait surtout fallu au Standard, c’est un profil que le club a perdu cet été, à savoir un attaquant de rupture comme Ezekiel. Cela veut dire que le Standard est convaincu que Yattara peut jouer en deuxième attaquant et là, je ne suis pas du tout convaincu. Ce n’est pas facile d’associer ce type d’attaquant avec un pivot comme Emond et Santini. On voit qu’il a encore des lacunes dans la technique de base« , conclut notre consultant.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire