Vous êtes ici
Home >> RTBF >> Mpoku : « Scandaleux que les faits aient été exagérés »

Mpoku : « Scandaleux que les faits aient été exagérés »

La Commission des Litiges de l’Union belge de football a rendu son verdict ce mardi après-midi et a décidé de se montrer plus clémente envers Paul-José Mpoku que le procureur fédéral, Marc Rubens, qui avait a proposé une sanction de deux journées et une amende de 5.000 euros. Au final, le vice-capitaine des Rouches n’écope que d’un match de suspension (plus un avec sursis) et une amende de 800€. La défense de l’avocat du Standard et celle du joueur lui-même ont donc été entendues.

Après la défaite à Zulte Waregem, Paul-José Mpoku s’en serait pris à l’arbitre Lawrence Visser et au match delegate Kris Bellon, qui était présent mardi devant la Commission des Litiges pour éclaircir les faits. Le Standard, de son côté, relativisait. « Mpoku est un joueur exemplaire et nous sommes fiers de l’avoir dans nos rangs« , a commente Grégory Ernes, l’avocat des Rouches.

Le match delegate, qui est désigné par l’URBSFA pour surveiller les irrégularités, a déclaré que Mpoku et Sébastien Pocognoli se sont rendus vers le vestiaire de Visser après la partie. L’arbitre ayant été pris à partie par Ricardo Sa Pinto, l’entraîneur du Standard, après le but de la victoire de Saponjic, Mpoku et Pocognoli ont voulu se rendre dans le vestiaire de l’arbitre et le match delegate a sorti son smartphone pour filmer les faits. Selon Bellon, Mpoku s’est rendu vers lui et a frappé sur le GSM. « Tous les joueurs sont venus dans ma direction et m’ont poussé contre le mur. Sa Pinto et le teammanager Christian Theus ont tenté de calmer tout le monde. J’avais ouvert ma veste afin de rendre mon badge visible. Dès qu’un joueur a crié que j’étais le match delegate, ils m’ont laissé tranquille. Malheureusement, il n’y a aucune image des incidents » a déclaré Bellon.

« Mpoku est le premier joueur qui s’en prend au match delegate. Attaquer un collaborateur de l’URBSFA, cela ne se fait pas. Heureusement, l’entraîneur et le teammanager ont pu calmer les choses, sinon cela aurait pu être pire« , a expliqué de son côté le procureur.

Mpoku s’est également exprimé sur les faits. « Je suis choqué par les déclarations du match delegate. En tant que capitaine, je dois montrer l’exemple. Je suis tout le temps en dialogue avec l’arbitre. Quand j’ai vu Franky Dury, l’entraîneur de Zulte Waregem, se diriger vers le vestiaire de l’arbitre. ‘Poco’ et moi-même l’avons suivi pour dire notre mot également, a raconté le joueur visiblement irrité. Ensuite, j’ai vu Monsieur Bellon filmer. À Courtrai, un supporter avait filmé le coach et mis la vidéo en ligne. Je voulais éviter cela. J’ai calmement mis ma main sur le smartphone. Je n’ai pas réussi mais je ne l’ai pas insulté non plus. Je trouve scandaleux que les faits soient exagérés. »

Facebook Comments
Similar Articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top