Knockaert dans l’axe, une solution à long terme

Suite au choix de Yannick Ferrera d’évoluer en 5-3-2, reconverti en 3-5-2 avec le ballon, Anthony Knockaert a pu évoluer dans l’axe du jeu aux côtés de Renaud Emond à la pointe de l’attaque. Et si c’était là que le Français pouvait apporter le plus au Standard.

Arrivé cet été en provenance de Leicester, Anthony Knockaert a dû craindre que la saison allait être longue au Standard. Durant la préparation, le joueur a été cantonné au flanc gauche car Slavo Muslin voulait jouer en 4-3-3 avec des ailiers qui débordent et centrent pour Santini. Et on le voyait déjà lors du premier match à Courtrai, Knockaert, dont le caractère bien trempé n’est plus à démontrer, n’allait pas se contenter de rester bien sagement là où Muslin voulait qu’il joue.

Au stade des Eperons d’or, Knockaert n’avait cessé de demander à Legear de changer de flanc pour qu’il puisse davantage s’exprimer sur le flanc droit. Car, dans cette position, il peut rentrer dans le terrain et tenter sa chance ce qu’il ne rechigne jamais à faire dès que l’espace s’ouvre devant lui. Une envie qu’on peut difficilement reprocher au joueur passé par le centre de formation de Mouscron puisqu’il en est déjà à cinq buts dont trois en championnat depuis le début de la saison. Ce qui fait de lui le meilleur buteur du Standard.

Voilà qui a visiblement donné des idées à Yannick Ferrera. Dimanche, à la Ghelamco Arena, l’ancien T1 de Saint-Trond n’a pas choisi Santini ou Yattara pour épauler Emond en attaque mais bien Anthony Knockaert. Il n’aura fallu que quelques secondes au joueur pour donner raison à son coach. Héritant d’un ballon dans son camp, le Français a réalisé une course de 55 mètres pour finir par tromper Matz Sels d’une frappe limpide. Preuve qu’après une si longue course, il avait gardé toute sa lucidité.

Une action qui illustre à elle seule qu’Anthony Knockaert est tout à fait capable de jouer dans l’axe alors qu’à la base, il avait été recruté pour évoluer sur un flanc. Avec sa technique, sa vivacité, sa hargne et sa technique de frappe, il peut clairement faire merveille dans un rôle de second attaquant qui ne semble être pourvu par personne au Standard. Le duo Emond-Santini semble peu probable alors que Yattara a toutes les peines du monde à se montrer. Knockaert s’élève donc comme une solution crédible.

Et c’est bien dans cette optique que Yannick Ferrera comptait l’utiliser durant l’ensemble de la rencontre chez le champion de Belgique. Mais, les circonstances en ont décidé autrement. Pas très grave pour l’entraîneur du Standard devrait très prochainement retenter l’expérience. Dès ce mercredi en Coupe sur la pelouse de Coxyde ?

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire