Décriée, la direction du Standard ne s’affole pas

Malgré l’inquiétude des supporters, les dirigeants restent ambitieux.

Inquiétude et incompréhension. Voici les sentiments qui prédominent actuellement chez les supporters rouches suite au départ de Santini et à la mise à l’écart de Yattara et Emond.

Certes, Ivan Santini était meilleur buteur du club la saison dernière. Le Croate ne faisait pas l’unanimité au club, mais il a également souvent été critiqué par les observateurs et supporters ! La saison dernière, il était renvoyé à plusieurs reprises en tribune par son coach qui ne croyait pas en lui. Après explications, il a finalement retrouvé le terrain.

Ce départ, il était annoncé et ce, depuis plusieurs mois. Le timing est évidemment malheureux après ses deux buts en une semaine mais il savait que le club ne le retiendrait pas en cas d’offre.

Quant aux cas de Yattara et Emond, ils sont similaires. Le premier s’est pris le bec avec l’entraîneur la saison dernière. Depuis, Ferrera n’est plus enclin à travailler avec lui. Emond, lui, n’a jamais saisi sa chance. Emond et Yattara étaient également largement critiqués par les supporters. Aujourd’hui écartés, ils se trouvent bizarrement de nouveaux partisans.

Avant Westerlo, Yannick Ferrera faisait état d’un noyau trop large. Il était inéluctable que des choix s’opèrent au sein de la ligne d’attaque. Quant à la direction liégeoise, elle ne se laisse pas envahir par cet élan d’inquiétude.

Les hommes forts du club, Daniel Van Buyten et Olivier Renard, sont à pied d’œuvre pour renforcer qualitativement le noyau. Concrètement, le Standard ne reste pas inactif et il continue de sonder le marché afin de constituer un noyau compétitif.

Enfin, en ce qui concerne Matthieu Dossevi et Adrien Trebel, là encore, tout est clair. Le Standard connaît l’importance de ces deux pions majeurs et, à l’heure actuelle, il n’est pas question de s’en séparer. Le cas de Trebel est plus complexe dans la mesure où il sait qu’il ne serait pas retenu en cas de beau projet sportif. Mais comme il nous le confiait : « Je me sens bien au Standard et si je reste, j’espère ajouter un titre, voire deux, à mon palmarès. Je n’oublie pas ce que le club a fait pour moi. »

Si d’aventure ces joueurs venaient à quitter le club, ils seraient alors remplacés car le but des dirigeants est bien de fournir un noyau compétitif à Yannick Ferrera afin que ce dernier mène à bien les objectifs initiaux du club à savoir : rejoindre les PO1 et faire bonne figure en Europa League.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire