Quand Benito Raman imite François Sterchele…

En faisant preuve d’opportunisme, Benito Raman a rappelé le but inscrit par le regretté François Sterchele à Jurgen Sierens en septembre 2005.

Ce soir-là, Sterchele avait ridiculisé Jurgen Sierens. Ce dernier, pensant que l’arbitre avait sifflé une faute de Chabaud sur lui, déposait le ballon au sol pour botter ce qu’il pensait être un coup franc. L’arbitre de l’époque lui intimait alors l’ordre de jouer puisqu’il n’avait pas sifflé.

François Sterchele comprenant alors que Sierens s’était égaré, il sprintait, tout comme Raman face à Eupen, et propulsait le cuir dans le but vide sous le regard de Sierens. « J’avais entendu l’arbitre exhorter le gardien de Roulers à dégager le ballon. M. Verbist ne cessait de crier à Sierens qu’il devait jouer rapidement. J’ai compris que celui-ci n’avait pas repris ses idées. Dès lors, j’ai obtempéré à l’injonction de l’arbitre et j’ai foncé sur le ballon. »

But gag: Siebe Blondelle et Hendrik Van Crombrugge s’expliquent

Raman doit son but à son opportunisme et à son calme devant le but eupenois, mais aussi à une erreur de Blondelle. « Je veux laisser le ballon à Van Crombrugge pour qu’il se charge du coup franc mais je touche le ballon », explique le défenseur eupenois. « C’est peut-être une erreur de ma part, ou c’est l’arbitre… Quoi qu’il en soit, c’est 1-0. »

De son côté, le gardien des Pandas évoquait aussi une mauvaise communication avec son coéquipier. « Siebe voulait dégager et je lui demande de le tirer », explique le gardien. « Il court vers l’avant pour aller se placer, mais en passant à hauteur du ballon, il le touche pour le pousser vers moi et donc le ballon est en jeu. C’est dommage : ce premier but tue notre match. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire