Défense de fer pour le Standard

Hier après-midi, le Standard de Liège a étrillé Eupen. 3-0. Net et sans bavure. Au-delà du secteur offensif bien en forme, c’est l’arrière-garde principautaire qui montre ses dents depuis quelques semaines. C’est bien simple, depuis que Jankovic est là, en championnat, c’est 0 but encaissé.

A Sclessin, cette saison, c’est la fête. Depuis le premier match à domicile contre Saint-Trond, les Liégeois présentent un bilan de 3 victoires et 1 partage pour un goal average de +7. 7 buts marqués et 0 encaissés.

Mieux, depuis que Jankovic a remplacé Yannick Ferrera, en championnat, cette imperméabilité vaut aussi pour les matchs à l’extérieur puisque les Liégeois n’ont pas pris de but à Lokeren. Et une défense qui n’encaisse pas, c’est une équipe qui ne perd pas.
Regain de confiance

Depuis que Aleksander Jankovic a repris les Rouches, ce qui saute aux yeux, c’est une envie retrouvée et une confiance décuplée. Peut-être parfois trop, à l’image d’un Laifis qui se sent souvent pousser des ailes mais, jusqu’à présent, sans conséquence.

Le milieu de terrain est également plus travailleur que lors des dernières semaines de l’ère Ferrera. Hors, quand les milieux bossent bien, la défense à moins de boulot. On l’a encore vu contre Eupen, Enoh et Trebel ont surclassé Lazare et Luis Garcia. Sans eux, les Pandas n’avaient plus d’idées, plus de jeu.

Devant, l’activité de Raman et Belfodil est également très positive car ils mettent une grosse pression sur la défense adversaire qui n’a pas le temps de construire. Tout cela mis ensemble donne une équipe plus compacte, plus unie qui ne lâche rien (ou presque). Reste à voir si physiquement les Liégeois peuvent tenir sur la durée.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire