Jankovic réduit son noyau, son équipe est sur la bonne voie

Au terme d’une rencontre dominicale animée par un but gag, un penalty loupé par Belfodil et l’exclusion pour abus de cartes jaunes de Luis Garcia, le Standard a fait l’essentiel en retrouvant les valeurs oubliées, mercredi, à Geel.

Grâce à un 9 sur 9 – une première en championnat depuis le 6 février 2015 –, le Standard intègre le Top 3. Une remontée qui s’explique aussi par l’imperméabilité liégeoise à domicile puisque, avant de recevoir Anderlecht, Jean-François Gillet ne s’est pas encore retourné une seule fois en championnat en quatre rencontres à domicile. Et cela n’était plus arrivé à un gardien du Standard depuis la saison 2011-2012 (Bolat et Moris). Trois matches de championnat, un de Coupe et un d’Europa League, Aleksandar Jankovic aura donc mis moins de temps que Yannick Ferrera, il y a douze mois déjà, pour redresser le club et surtout trouver son équipe-type. Evidemment, le coach serbe ne va pas le crier sur tous les toits étant entendu qu’il a un groupe de 33 éléments à gérer. « Cela va encore bouger », soutient Jankovic. « Le plus important est de trouver une idée et de la suivre. Et je suis content quand cela se passe de la sorte aussi avec les remplaçants comme Orlando Sa et Dompe.

Jusqu’à présent, le Serbe a titularisé 20 joueurs. Parmi eux, Goreux, Elderson, Badibanga et Ryan Mmaee, pas repris hier, n’ont guère convaincu

Mais je veux trouver de la stabilité le plus vite possible, ce qui explique que certains ont joué un peu plus que d’autres. » Or, jusqu’à présent, il a titularisé 20 joueurs. Et son groupe de 18, dimanche, comprenait seulement deux éléments n’ayant pas encore entamé une rencontre : Birama Touré et bien entendu Guillaume Hubert. Les choses sont-elles aussi évidentes ? Visiblement oui. Les quatre Rouches déjà titulaires sous Jankovic qui n’ont pas été repris étaient Goreux, Elderson, Badibanga et Ryan Mmaee qui n’ont guère convaincu quand ils ont reçu leur chance. Ils ne sont évidemment pas rayés de la liste mais leur crédit a sérieusement diminué. Ils vont devoir lutter avec les sept éléments qui n’ont eu que peu de temps de jeu mais aussi ceux qui n’ont jamais été repris et qui vont sans doute alimenter les conversations lors du mercato hivernal. Ils sont cinq dans ce cas (Bahlouli, Wallyson, Yattara, Arslanagic et Vits) étant entendu que Kosanovic est toujours en rééducation. Et sans doute candidat à un rôle dans une défense à trois quand il sera rétabli.

On le voit, le Standard de Jankovic se dessine. Alors qu’après douze mois, on cherchait toujours une ligne directrice sous Yannick Ferrera, l’entraîneur serbe a déjà remis le Standard sur rails. A l’issue de la huitième journée, il est troisième avec la meilleure défense. Pour l’instant, la direction principautaire ne peut donc que se féliciter d’avoir finalement pris la décision de changer d’entraîneur. Dimanche, face à un Eupen qui, selon Jordi Condom son coach, a livré sa «moins bonne prestation de la saison », le club principautaire a retrouvé les principes de jeu qu’il avait oubliés à Geel. «Mais je ne vais jamais considérer cette élimination comme étant un accident », dit Jankovic. « Quand une équipe de D3 se procure à elle seule plus d’occasions que les quatre autres équipes affrontées ces dernières semaines, c’est que nous avons eu un problème de mentalité. Certes, cette défaite n’a pas pesé sur le match contre Eupen, mais elle va nous permettre d’être certains que rien n’est beau pour la cause. Après le but sur corner en Coupe, je voulais voir du changement. Mais nous avons donné trop de phases arrêtées à l’adversaire qui a touché tous les ballons sur ces actions, preuve que nous avons manqué d’agressivité dans ce domaine. Alors oui on a gagné. Mais je n’oublie pas ce qui s’est passé il y a trois jours. Surtout avant un grand test à Amsterdam. » Au moins, ce discours a le mérite de la clarté…

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire