Vous êtes ici
Home >> Walfoot >> Akhisarspor : de Mujangi Bia à… Roberto Carlos, coup d’oeil sur l’adversaire du Standard

Akhisarspor : de Mujangi Bia à… Roberto Carlos, coup d’oeil sur l’adversaire du Standard

Le Standard reçoit ce jeudi Akhisarspor en Europa League et n’a pas droit à l’erreur : les Rouches doivent faire le plein à domicile. Et le club turc n’est pas le plus connu des adversaires dans cette poule…

Akhisar, c’est où?

La Turquie est une destination très connue du public et des touristes belges, notamment la côte (Bodrum, où aucun club de haut niveau n’évolue), la capitale Ankara (Gençlerbirligi) et bien évidemment Istanbul, perle du Bosphore et ses nombreux clubs légendaires (Besiktas, Fenerbahçe, Galatasaray, Istanbul BB…).

Mais Akhisar, de son côté, est loin d’évoquer autant de choses que les villes susmentionnées. Petite ville d’un peu plus de 100.000 habitants, soit environ la moitié de Liège, la ville a une histoire qui remonte à l’Antiquité, a été successivement perse, grecque, séleucide ou encore romaine, ce qui la rend intéressante pour les amateurs d’Histoire. Pour le reste, c’est plutôt vers la grande ville d’Izmir, située à un peu plus d’une heure de route sur la mer Egée, que les touristes se tourneront…

Un club au palmarès récent

Akhisarspor, donc, est le club de cette ville d’Akhisar. Un club qui fait partie, sans discontinuer, de l’élite turque depuis 2012 désormais et a globalement toujours joué les seconds rôles, se classant 8e en 2016 et 7e en 2017, ses deux meilleurs résultats. Mais le coup d’éclat viendra en 2018 : Akhisarspor remporte la Coupe de Turquie ainsi que la Supercoupe quelques mois plus tard, battant d’abord Fenerbahçe puis l’autre géant stambouliote Galatasaray. Autrement dit : Akhisarspor est une équipe de coupe, comme le prouve le début de saison délicat de l’équipe en Superlig actuellement (5 point en 7 rencontres).

Quelques noms connus…

Le nom le plus belge que l’on puisse citer en parlant d’Akhisarspor est qui plus est très lié au Standard : Geoffrey Mujangi Bia a rejoint le club l’hiver dernier en provenance de Kayserispor où il jouait peu. Malheureusement pour l’actuel courtraisien, cela ne se passera pas mieux à Akhisar où il ne disputera que quatre bouts de matchs pour 68 minutes à peine. Il ne disputera ainsi pas la finale de la Coupe de Turquie gagnée contre le Fenerbahçe.
Autre Belge, Jérémy Bokila, ancien de Zulte Waregem à la carrière erratique qui l’a vu passer par le Terek Grozny, Guangzhou R&F en Chine ou encore le Qatar et qui aura porté le maillot d’Akhisarspor en 2017, sans s’y imposer. Il est aujourd’hui prêté en Roumanie…

En dehors des Belges, on notera le passage pour une saison de Didier Zokora, l’ancien genkois mais surtout star à Tottenham et Séville, pilier de la sélection ivoirienne pendant presque 15 ans et qui rejoindra Akhisar en 2014-2015.

Cependant, LE plus grand nom à avoir rejoint Akhisarspor n’était pas sur le terrain mais bien sur le banc : en janvier 2015, Roberto Carlos, le légendaire arrière gauche brésilien champion du monde en 2002, signe peu de temps après avoir quitté un autre club turc, Sivasspor. Akhisar sera le troisième club dirigé par Roberto Carlos, qui a commencé sa carrière de coach à l’Anjhi Makhatchkala et l’a poursuivie aux Delhi Dinamos.

Read more: https://www.walfoot.be/fra/news/lis/2018-10-02/akhisarspor–de-mujangi-bia-a-roberto-carlos-coup-doeil-sur-ladversaire-du-standard#ixzz5SnVUv9cp

Facebook Comments
Similar Articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top