Les jeunes qui quittent Sclessin ne trouvent pas forcément du temps de jeu

Le 2 août 2014, Luzon faisait tourner son équipe et lançait sa classe biberon. Des cinq joueurs alignés, seul Samy Mmaee est encore dans le groupe. Les jeunes veulent partir ailleurs mais sans plus de garantie de succès. Loin de là…

Pour la deuxième fois de la saison que le Standard joue un samedi, il se rend à Courtrai. Un déplacement lointain mais aussi périlleux. Ses trois dernières visites à l’autre bout de la Belgique ont été synonymes d’autant de défaites. Pour trouver trace d’un succès (2-3), il faut remonter à la deuxième journée du championnat 2014-2015. C’était déjà un samedi à 18 heures comme… la défaite de la saison dernière durant la phase classique (2-1). En fait, le plus interpellant dans cette victoire acquise sous la direction d’un Guy Luzon, adepte de la tournante, c’est qu’elle avait été acquise avec des jeunes puisqu’il avait titularisé Samy Mmaee (18 ans), Ali Yasar (19), Deni Milosevic (19), Tortol Lumanza (20) et Yanis Mbombo (20). Cinq éléments dont le plus jeune est le seul qui figure encore à l’heure actuelle dans le noyau liégeois.

Des jeunes ce week-end ?

Fort de cette expérience, Aleksandar Jankovic devrait-il aligner une classe biberon ce samedi ? La réponse est évidemment négative. D’ailleurs, dans son noyau élargi de 33 éléments, il n’a pas beaucoup de solutions pour agir de la sorte. Parmi les éléments issus de l’Académie et en oubliant évidemment les Reginal Goreux, Edmilson et autre Ibrahima Cissé qui ont déjà fait leurs preuves, les frères Mmaee arrivent au bout de leur « punition » d’un mois pour manquement à la discipline, Corentin Fiore n’est plus que l’ombre du joueur qu’il a été la saison dernière et Guillaume Hubert est logiquement barré par Jean-François Gillet. La place qui est réservée aux jeunes dans le groupe du Standard n’est évidemment pas extensible quand on compte autant de professionnels. C’est pour cela que nombreux sont ceux qui, de leur propre volonté ou contraints par la concurrence, s’en vont voir si l’herbe est plus verte ailleurs en pensant qu’ils ont toutes les qualités pour réussir. Sauf que le bilan des trois derniers mercatos démontre que si des jeunes, dont certains ont trop rapidement été élus au rang de successeur d’un tel ou d’un tel, n’ont pas eu voix au chapitre au Standard, ils l’ont encore moins dans des clubs moins huppés.

Seize départs en trois mercatos et peu de temps de jeu

Depuis le 30 juin 2015, seize joueurs formés à l’Académie ont quitté le Standard : deux en prêts (Okita et Cuypers) et les autres définitivement en considérant que c’est le cas de Mbombo revenu à Sclessin mais qui tente de se relancer ailleurs. Parmi ces seize éléments, onze ont eu du temps de jeu avec les Rouches dans un match officiel de l’équipe première même si, dans le cas de Cuypers aujourd’hui à Seraing, ce n’était que sept minutes la saison dernière à Waasland-Beveren en playoffs 2.

Alors que deviennent- ils aujourd’hui ? Deux s’en tirent plus ou moins bien. Avec 9 matches livrés pour le matricule 16, François Marquet a trouvé du temps de jeu à Waasland- Beveren en ayant participé à 5 matches (dont un en Coupe). C’est le cas aussi pour Deni Milosevic qui n’a reçu sa chance qu’à cinq reprises à Liège. A Konyaspor, il compte 325 minutes en six matches, dont trois comme titulaire (tous à l’extérieur…) sans parler de ses deux présences dans l’équipe de base en Europa League. Mais pour le reste, c’est plutôt une succession de désillusions démontrant une fois de plus qu’il convient de ne pas aller trop vite avant d’encenser des jeunes.

Julien de Sart (21 ans) a été le plus actif à Sclessin avec 73 rencontres à son compteur. Aujourd’hui, il émarge à un noyau de Premier League mais n’a pas encore disputé la moindre minute avec Middlesbrough où il n’a été repris que deux fois en sept matches. Tortol Lumanza a disputé 21 rencontres avec les Rouches dont 10 comme titulaire sous Guy Luzon. Il est actuellement sans club. Landry Dimata (19) a commencé fort à Ostende (4 titularisations) mais n’est plus repris. A Saint-Trond, Lucas Pirard (21) est sur le banc alors qu’Alexis de Sart (19) n’entre visiblement pas dans les plans d’Ivan Leko en n’ayant été repris qu’une fois en neuf matches.

Reda Jaadi (21), le nouveau Witsel selon certains, évolue avec les Espoirs de Malines alors qu’Anil Koc (21), prêté successivement à Charlton et Saint-Trond, a cassé son contrat de commun accord en 2015 pour rejoindre le FC Eindhoven puis, cette saison, Antalyaspor. Mais il ne joue pas en Turquie. Et on n’évoque pas les cas de Van den Ackervecken (Geel), Goblet (Waasland-Beveren), Yasar (les Espoirs de Roda) ou Ligot (Liège) qui n’ont jamais joué en équipe première à part 45 minutes pour Yasar. C’était justement lors de cette victoire à Courtrai. Mais ses duels perdus avec Marusic le 2 août 2014 lui ont été fatals…

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire