Jankovic a les moyens d’assurer ses arrières

Ce n’est pas nouveau, pour construire une équipe, il faut se reposer sur une bonne défense. A cet égard, le Standard a bien changé depuis la saison dernière…

Victorieux de la Coupe de Belgique la saison dernière, le Standard a échoué dans la course aux playoffs. Les causes étaient multiples. Mais l’une d’entre elles saute désormais aux yeux : la solidité de la défense. Au terme de la dernière phase classique, les Rouches affichaient la bagatelle de 51 buts encaissés en 30 matches. Seuls Westerlo (59), Waasland/Beveren (57) et Louvain (53) avaient fait pire. Aujourd’hui, la différence est énorme : en 8 rencontres, Jean- François Gillet ne s’est retourné qu’à 5 reprises. Et le Standard présente le meilleur bilan défensif en étant par ailleurs la seule formation de l’élite à n’avoir concédé aucun but à domicile. Il faut en effet remonter au 22 avril 2016 et à un Standard-Mouscron (4-1) pour trouver trace d’un but adverse à Sclessin.

Les statistiques ne disent évidemment pas tout. Mais dans le cas présent, elles éclairent sous un jour nouveau le chemin parcouru par le club principautaire. Car si les Liégeois n’ont, en championnat, encaissé des buts qu’à Westerlo, Zulte Waregem et à Bruges, ils le doivent à plusieurs changements.

D’abord, la discipline instaurée par Aleksandar Jankovic. Qui, perfectionniste, n’est jamais content. S’il apprécie le bloc compact que forme son équipe dans la volonté de récupérer le ballon plus haut grâce à un premier travail qui émane des attaquants, il ne goûte que modérément le manque d’autorité de ses joueurs sur les phases arrêtées défensives. Et il est vrai que contre Eupen, le danger était criant. Il ne fait aucun doute que, au moment d’aborder deux rencontres importantes et face à des adversaires plus réputés (l’Ajax jeudi et Anderlecht dimanche), Jankovic aura mis l’accent sur ce problème à résoudre au plus vite pour éviter une éventuelle déconvenue. Cela dit, le nouvel entraîneur du matricule 16 n’est pas le seul artisan de cette solidité défensive. Le retour au bercail de Jean-François Gillet fait le plus grand bien. Pendant des années, et sans doute même depuis le départ de Sinan Bolat, le club principautaire a longtemps recherché un gardien rassurant. Certes Kawashima l’a été un instant. Au début du championnat 2013-2014, il n’avait pas concédé le moindre but pendant 552 minutes.

Mais la suite fut nettement moins glorieuse pour lui comme pour ses successeurs, qu’il s’agisse de Thuram ou d’Hubert. En revanche, Gillet vient de démontrer par des arrêts importants lors des trois dernières rencontres – même s’il est coupable sur le but de Vigo – qu’il peut complètement rassurer une défense qui a, par ailleurs, retrouvé un axe défensif de première valeur. Le duo Scholz-Laifis offre pas mal de garanties à Jankovic qui est bien conscient qu’avec le retour de Kosanovic, la possibilité d’évoluer avec une défense à trois pourra être d’actualité. Parce que ce sont trois défenseurs qui ont déjà démontré leur savoir-faire, mais aussi parce qu’il a visiblement trouvé sur les flancs de quoi consolider cette idée. Que ce soit sur l’aile droite ou sur celle de gauche, l’entraîneur serbe a fait des choix qui, quand on l’écoute, semblent définitifs. « Nous avons de bons défenseurs mais ceux alignés à Geel n’ont pas eu le même impact que Collins Fai et Darwin Andrade », soutient Jankovic. « Avec leur vitesse, ils peuvent se permettre de jouer plus haut et parviennent à se libérer pour délivrer des centres qui rapportent des points comme ce fut le cas à Lokeren ou ce dimanche. En plus, avec leur vivacité, ils sont précieux à l’interception. » A l’évidence, Goreux et Fiore vont devoir souquer ferme pour retrouver grâce aux yeux d’un coach qui a sans doute, avec Soares notamment, plus de solutions dans l’axe. En attendant, le nouvel entraîneur du matricule 16 a de quoi être heureux même si les deux prochains matches, à Amsterdam et contre Anderlecht, serviront aussi de références.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




3 thoughts on “Jankovic a les moyens d’assurer ses arrières

  1. gerouche

    Exact tout ce qui est dit dans cet article, même si la fin un peu CONTRADICTOIRE ! On parle en effet de la possibilité, sous peu, de passer à une défense à TROIS, avec le retour de KOZANOVIC aux affaires, tout en soulignant l’importance des deux backs actuels que sont Andrade et Fay …..
    Or, pour autant que je sache, si on passe à une défense à TROIS, ces deux-là risquent fort d’en faire les frais ! En effet, avec les 3 défensifs centraux que seraient KOZA-SCHOLTZ-LAYFIS, on trouverait le double pare-chocs composé du duo TREBEL-ENOH, ce qui laisserait la place à 5 joueurs offensifs ….. Le tout restant de voir comment ces 5 là seraient articulés, soit en 3-2, soit en 4-1. Dans cette dernière hypothése, alors oui, Andrade et Fay pourraient être alignés deux crans plus haut, mais pas dans l’autre cas de figure (3-2).
    Resterait aussi la possibilité de jouer en 3-4-3, ce qui laisse aussi de la place pour Andrade et Fay au niveau de l’entrejeu cette fois. Mais alors, ce milieu serait composé d’eux deux Trebel et Enoh. Que laisserait t’on devant dès lors ? 3 noms seulement : Raman-Belfodil-Dossevi, et dixit Edmilson ou Dompé.
    La logique voudrait donc que nous évoluions à l’avenir en 3-2-3-2, pour permettre enfin à Balhouli ou Mallmann, les 2 soit disant meneurs de jeu recrutés, de pouvoir être alignés dans le 1er trio offensif, derrière les 2 attaquants. Mais, je le répète, pas de place dans ce cas pour nos deux backs …..
    Enfin, si on envisage de jouer à trois derrière, Fioré, lui aussi, peut parfaitement faire l’affaire, car jouant tantôt au back gauche, tantôt au centre, donc parfaitement initié à cette fonction et défense à trois, plus encore peut-être que Kozanovic !

  2. VanMoer60

    Merci Gerouche mais encore un petit effort avec les noms (Kosanovic au lieu de Koza)
    Pour le reste je m’y perds un peu dans les divers scénarios je l’avoue. Mais sans être spécialiste, il me semble que nos deux backs offensifs conviendraient bien.
    Mais je me demande s’il faut tout chambouler pour le seul Kosa qui n’est pas incontournable sur ce qu’il a montré la saison passée selon moi. Et dans la hiérarchie je vais peut-être vous surprendre mais je mets Laifis comme titulaire indiscutable.

  3. gerouche

    Entiérement d’accord avec toi pour ce qui concerne Laid Fils, lol. Quant à l’orthographe des noms propres, décidément, ce n’est vraiment pas mon truc, relol. Sans doute un manqué cruel de sens de l’observation, ou je me fais vieux, tout simplement …..

Laisser un commentaire