Ishak Belfodil : « Mon vrai poste est milieu offensif, en n°10 »

Ishak Belfodil (24 ans), le nouvel attaquant du Standard, était l’invité de La Tribune ce lundi soir. L’ex-joueur de Lyon, de l’Inter ou encore de Parme et Baniyas aux Emirats est revenu notamment sur son parcours dans des clubs prestigieux et sur ses débuts en Pro League sous les couleurs du Standard, pour le compte duquel il a déjà inscrit deux buts en l’espace de trois matches. Morceaux choisis.

Belfodil sur son parcours et son impatience : « Je me rends compte que j’ai été impatient. Un exemple : Quand je signe à l’Inter, j’ai 21 ans. Je signe un contrat de 5 ans et je demande à quitter le club après seulement 6 mois car je n’ai pas assez de temps de jeu. Je ne jouais que 10 ou 15 minutes par-ci, par-là. Pourtant, à 21 ans, si tu n’es pas titulaire à l’Inter, il n’y a pas le feu au lac. Tout le monde fait des erreurs et il n’y a pas d’âge pour les faire. J’en ferai encore mais plus comme celles commises avec l’Inter. »

Belfodil sur le Standard : « Je tiens à parler des supporters. Même si j’ai joué dans des grands clubs, l’an passé j’évoluais aux Emirats dans des stades vides. C’est tout le contraire au Standard avec des supporters chaleureux. Le Standard est connu en France et il fait partie des grands clubs belges. »

Son avis sur le niveau du championnat belge : « Franchement, je ne le trouve pas facile du tout. Par rapport à son intensité notamment. Dès mon premier match face à Genk, cela allait déjà à 2.000 à l’heure. J’ai été très surpris par le rythme. Il y a beaucoup d’engagement. »

Sur les pénalties ratés et notamment celui contre Eupen dimanche : « Je ne comprends pas. J’ai toujours envie de les tirer mais je ne tirerai pas le prochain. Hier, ce n’est même pas moi qui devais le botter mais comme Junior (Edmilson, ndlr) avait déjà marqué et qu’on menait 2-0, je lui ai demandé de le botter et il a gentiment accepté. C’est pour cela que j’étais encore plus dégoûté de le rater car c’est lui qui devait s’en charger« .

Sur sa position préférée sur le terrain : « Mon poste n’est pas d’être attaquant. Mon vrai poste est milieu offensif, en n°10. J’aime bien toucher la balle. Par rapport à mon gabarit et mes qualités, c’est Lyon qui, en premier, m’a placé en N°9. Du moment que je joue, je suis content et je ne me plains pas. Mais voilà, si on me demande quel est mon poste de prédilection, c’est le n°10« .

Sur le prochain match contre Anderlecht : « On n’a pas encore parlé de ce match. On sent qu’il y a une saveur particulière pour cette rencontre-là. Avec toute l’équipe, on aimerait bien offrir une victoire à nos supporters à la maison. Ce sera mon premier clasico. Je ne suis jamais resté assez longtemps ou pas assez joué (sourire) dans les clubs où je suis passé pour disputer des « clasico ». A Lyon, j’ai bien joué le clasico contre Saint-Etienne mais chez les jeunes mais pas en Pro. Je n’ai pas encore connu de grands rendez-vous dans ma carrière jusqu’à présent. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire