Ferrera : « Je comprends le mécontentement, pas les insultes »

Le Standard de Liège, s’est incliné samedi en fin de journée à Sclessin contre Westerlo (1-2) lors du match entre les deux derniers du classement pour le compte de la 11e journée de Jupiler Pro League. Le club présidé par Bruno Venanzi est désormais lanterne rouge avec 8 points.

Le Standard de Liège, s’est incliné samedi en fin de journée à Sclessin contre Westerlo (1-2) lors du match entre les deux derniers du classement pour le compte de la 11e journée de Jupiler Pro League. Le club présidé par Bruno Venanzi est désormais lanterne rouge avec 8 points.

Il ne faut toutefois pas mettre toute la rencontre rouche à la poubelle. « On commence très bien, avec de bonnes intentions. Et puis on commet une grosse erreur. Cela nous met un solide coup au moral mentalement. Nous sommes ensuite dominants et avons des opportunités. Mais on commet une nouvelle erreur avant la pause. Le sentiment était très difficile en rentrant au vestiaire », raconte Yannick Ferrera au micro de la RTBF.

La concentration en question

Le coach liégeois poursuit : « Je suis arrivé il y a cinq semaines et on a pris 1 point sur 15. Le bilan fait mal mais on essaie de travailler positivement tous ensemble. On avance tout en commettant, malheureusement, certaines erreurs. Quelles solutions ? Continuer à travailler. Et essayer d’apprendre aux joueurs à l’entrainement à se concentrer offensivement et défensivement. C’est triste de devoir en être là. On va essayer d’être meilleurs au prochain match. Le Standard ne peut pas aller plus bas. Mais il s’agit de remonter très vite. »

Un joueur symbolise la déroute de ce samedi soir : Yohann Thuram. « Pour lui, ça fait mal. Mais à moi aussi. Je comprends le mécontentement des gens mais pas les insultes envers Thuram. Oui, il a des manquements. Et oui, il commet des erreurs. Mais il fait de son mieux. Yohann prend ses responsabilités. Il s’estime responsable sur le premier but. Il me remercie pour la confiance que je lui donne », détaillait à Rodrigo Beenkens celui qui s’apparente de plus en plus à un entraineur-psychologue.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire