Mirallas ironise sur les rumeurs l’envoyant au Standard: « Je ne sais pas comment Van Buyten va trouver les fonds »

C’est décontracté que Kevin Mirallas s’est présenté à la presse mardi après-midi à l’issue du deuxième entraînement des Diables Rouges cette semaine. Outre sa période sous l’ère Wilmots, le Toffee a également abordé sa situation personnelle, non sans ironie.

Ça saute aux yeux, Kevin Mirallas est bien plus affûté que la saison dernière. Loin d’être un hasard selon le Diables Rouges. « J’ai perdu 6 kilos à la demande de coach Koeman. Il m’a mis un sac de 6 kilos sur le dos pour voir ce que cela faisait d’être en surcharge », nous a confié Mirallas mardi à Neerpede.

Je n’en veux pas à Wilmots

Auteur d’un bon début de saison à Goodison Park, avec trois titularisations consécutives pour un but inscrit, Mirallas se sent à nouveau vivre à Everton et ne craint pas la venue de Bolasie. « C’est un plus pour l’équipe et je ne crains pas pour ma place. Il faut travailler et prouver sa valeur chaque jour à l’entraînement. Avec Koeman, je me sens plus libre sur le terrain et je change de position selon sa volonté ».

Enfin, Mirallas garde un goût amer de sa non sélection pour l’Euro, même s’il comprend les choix de Wilmots. « Ça a été dur de redevenir supporter, mais j’étais fier de mon pays. Je ne lui en veux pas. On a toujours été en bons termes lui (Wilmots, ndlr.) et moi. Il ne faut pas cracher sur son boulot, il a apporté beaucoup aux Diables », ajoutait-il avant de rebondir sur les rumeurs de transferts qui l’envoyaient du côté de la Cité ardente.

Fier de mon pays

« Il faut m’expliquer d’où vous sortez ça ? Il n’a jamais été question d’un départ vers Liège même si mon meilleur ami (Daniel Van Buytens, ndlr.) y travaille désormais. D’ailleurs, je ne sais pas comment il aurait débloqué les fonds pour que ça se fasse », a-t-il conclu hilare.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire