Vous êtes ici
Home > Dhnet.be > Sa Pinto dégage son équipe-type

Sa Pinto dégage son équipe-type

Le coach portugais veut profiter du stage au Touquet pour y voir plus clair.

Arrivé samedi après-midi au Touquet, où il va passer une semaine de stage, le Standard jouera déjà un match amical ce dimanche (18h30) contre Lens.

« Le match contre Mouscron, vendredi, aurait dû tomber deux jours plus tôt, pour que je puisse laisser plus de temps de jeu à certains joueurs », commente Sa Pinto, qui doit composer avec le programme qui a été établi avant son arrivée au Standard. « J’aimerais avoir encore un gros match avant la reprise. On cherche mais ce n’est pas facile à organiser. Notre dernière rencontre amicale, ce sera contre Metz. C’est un bon adversaire, sans être une top équipe non plus. On verra. »

En attendant, le coach portugais poursuit l’inventaire de ses troupes.

« Contre Mouscron, j’ai essayé de faire jouer tout le monde. C’était une opportunité pour tous les joueurs de se montrer et de prendre du rythme. En première mi-temps, le manque d’automatismes nous a fait concéder l’une ou l’autre occasion. En deuxième mi-temps, on a mieux contrôlé, mais on doit créer plus d’occasions. On doit être meilleur dans les 20 derniers mètres pour être plus dangereux. La possession ne suffit pas. Mais on est dans le temps. Les joueurs sont fatigués. On va maintenant diminuer la charge de travail pour viser l’explosivité, la vitesse. On verra alors de meilleures choses. »

Ce sera aussi le moment , pour Ricardo Sa Pinto, de dégager un onze de base. Qui devrait ressemble à l’équipe de la deuxième mi-temps contre Mouscron (qui était: Gillet; Goreux, Scholz, Laifis, Pocognoli; Dossevi, Marin, Bokadi, Edmilson Jr; Belfodil, Sa).

« Je n’ai pas encore un onze , j’ai 25 joueurs. Certains joueurs étaient absents, comme Ochoa, Agbo, Mpoku, qui était ménagé suite à une douleur à la jambe mais qui jouera contre Lens. Quand tu fais tourner l’effectif, ce n’est pas évident de créer les automatismes et la dynamique que je veux. Maintenant, on a deux semaines pour voir ce que je veux voir et dégager une équipe qui sera prête pour le premier match contre Malines. Même si, avec le mercato, on ne sait pas qui va encore arriver, qui va partir… C’est pour cela que je dois garder tout le monde à niveau, concerné car on ne sait pas avec quel noyau on commencera la saison. »

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Top