Vous êtes ici
Home > Sudpresse > Débuts tranquilles pour Guillermo Ochoa

Débuts tranquilles pour Guillermo Ochoa

Initialement, Ricardo Sa Pinto n’avait pas l’intention de lancer Ochoa aussi vite. «  Jean-François Gillet était prévu pour commencer le match  », a précisé le coach portugais après la rencontre. «  Un petit problème à la jambe m’en a empêché, donc j’ai lancé Ochoa. Physiquement, je savais qu’il n’avait pas perdu beaucoup puisqu’il a encore joué il y a deux semaines. Je lui avais déjà expliqué les grands principes du jeu que je veux déployer et il a tenu son rang même plus longtemps que je ne le pensais.  »

Le Mexicain a vécu un match tranquille, bien en phase avec sa défense, battu une seule fois à bout portant par Madri. Cette égalisation lensoise (Sa avait ouvert la marque tôt dans le match sur un service de Dossevi, qui semble revenir sur le bon chemin) a été annulée pour hors-jeu.

À deux semaines de la reprise dans un schéma de préparation qui, indépendamment de la taille du noyau, est loin d’être au goût du coach («  Je ne peux pas donner le temps de jeu que je voudrais idéalement aux joueurs, si je suis encore là la saison prochaine ce sera différent  », a-t-il encore répété), le Portugais a d’abord lancé son équipe-type, à l’un ou l’autre poste près, alternant le 4-2-3-1 et le 4-4-2. Ce qui ne signifie pas que tout le monde a été satisfaisant. À l’image de l’équipe en première mi-temps, Bokadi a perdu beaucoup de ballons, tandis que Marin manque de présence physique. L’arrivée d’Agbo (lancé pour 11 minutes) promet une bataille intéressante dans l’entrejeu.

Après le repos, le Standard s’est permis quelques mouvements de jeu rapides et intéressants, à l’image du 2e but amorcé par Emond, relayé par Belfodil vers Marin qui a délivré l’assist parfait pour Mpoku au 2e poteau. Cette participation du Franco-Algérien a atténué la colère de certains fans à son égard. «  Tu as du talent mais bouge tes c…  », a été leur message… Par contre, les entrées au jeu de Ndongala et Edmilson ont été incisives.

«  Si mon équipe n’a pas de fatigue dans les jambes, nous sommes capables de réaliser de belles choses  », assure Ricardo Sa Pinto, qui lui a eu droit à un bain de foule après le match.

Le technique

Standard 2

RC Lens 0

Les buts : 5e Sa (1-0), 55e Mpoku (2-0)

Standard : Ochoa (79e Bodart) ; Fai (79e Fiore), Laifis (79e Luyindama), Scholz (79e Kosanovic), Pocognoli (56e Goreux), Dossevi (69e Ndongala), Bokadi (79e Agbo), Marin (62e Legear), Mpoku (56e Edmilson), Belfodil (62e R. Mmaee), Sa (46e Emond).

Lens : Vachoux ; Carlier, Wojtkowiak (24e Bianda), Duverne, Tasoulis (72e Ebosse), Bostock (73e Beghin), Ephestion (73e Koukou), Fortuné (82e Chah), Madri (82e Bellegarde), Zoubir (82e Chouiar), Lendric (82e Fofana).

Cartes jaunes : Zoubir, Pocognoli, Fai, Marin, Beghin.

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Top