Vous êtes ici
Home >> Standard-Rouche.be >> Le mot de « Gerouche »: LE TITRE ? PARLONS-EN….

Le mot de « Gerouche »: LE TITRE ? PARLONS-EN….

Chers supporters,

Je sais, tout le monde, joueurs comme entraineurs, refusent d’en parler, même de l’envisager.

Pourtant, le graal, cette année, n’a rien d’utopique, inutile de le nier ni de se mentir.

Mais bon, je comprends l’approche du staff et la nécessité de se concentrer sur chaque rencontre, séparément, sans envisager la récompense finale qui pourrait en découler, histoire de ne pas se dissiper.

Si je prends ENCORE la plume ce matin, (enfin, tout est relatif, il serait  plus juste de parler de clavier), c’est qu’il m’a été donné d’assister à la rencontre d’hier soir, opposant les mauves aux blauw and zwart, histoire de prendre le poul et mieux jauger nos adversaires, ou, mieux encore, d’évaluer nos chances face aux Brugeois, qui font, avec Genk, figurent de favori pour le titre, nous en déplaisent.

Car lundi, c’est déjà demain, et, après avoir vu la prestation des Brugeois hier, je crains.

Certes, le Standard, tout comme Bruges, ne va pas tout gagner durant ces playoffs, c’est une évidence, et a donc droit à la défaite, surtout là-bas, en Venise du Nord.

Mais, très franchement, notre ôte d’un soir m’a laissé une bien belle et forte impression face aux mauves, il est vrai assez fébriles en défense, Didillion paraissant soudainement peu sûr de lui, et Obradovic devenu une véritable passoire, mais quand même.

Je crains donc que, nous aussi, à l’image de la Gantoise, nous subissions la loi des Brugeois, semblant avoir retrouvé toutes leurs sensations, tous leurs joueurs en pleine possession de leurs moyens, au meilleur moment qui soit.

Il ne sera donc pas simple de ramener quelque chose du Jan Breydel Stadion, et un match nul relèverait selon moi déjà d’un exploit, cette équipe évoluant actuellement en totale confiance ! Trop peut-être ?

C’est d’autant plus vrai que notre équipe, même si elle vient d’empocher les six premiers points mis en jeu, est très loin d’afficher la même régularité, la même facilité, le même jeu surtout, sauf par moments….

Ce qui m’a le plus frappé hier, c’est la facilité qu’ont les hommes de Leko à trouver la profondeur, jouer dans les espaces, vers l’avant et prendre donc les défenseurs dans le dos.

D’un autre côté, cette saison, les blauw and zwart n’ont pas affiché la même invincibilité à domicile, ce qui était devenu leur principal atout jusque-là. Et Mouscron a confirmé la tendance, à la veille des playoffs, en allant s’imposer sur leurs terres. Preuve s’il en est qu’ils ne sont pas imbattables et de quoi donc  nous inspirer, mais d’autres paramètres sont à prendre en considération.

Et parmi eux, le retour d’un certain Danjuma, auteur d’un but aussi beau que  spectaculaire hier soir, et qui ne devait rien à personne, notre homme s’étant débrouillé tout seul pour faire la différence.

Derrière, Mechele semble surfer sur un nuage et se montre intraitable, pouvant revendiquer une place en équipe Nationale, tout simplement, tout comme …. Vanheusden.

Et  puis, Vörmer, Vanacken, Dennis  et Wesley respirent la forme et rien ne leur parait actuellement impossible.

Sans oublier Clinton Mata, certainement l’un des meilleurs backs gauche du pays, avec Maehle, de Genk.

Tant et si bien que je fais des Brugeois, hélas, les favoris pour le titre, malgré Genk, même si je crois toujours les nôtres capables de battre les meilleurs, dans un bon jour.

Alors, comment évoluer là-bas pour espérer quelque chose ?

Michel Preud’homme, qui connait bien les joueurs et la maison, doit bien avoir une petite idée, même si, durant la phase classique, il ne semble pas avoir trouvé les clefs pour contrer son propre système mis en place en Venise du Nord. Un comble !

Je dirais d’abord, et ce n’est pas une surprise et encore moins l’idée su siècle : ne pas jouer trop haut, au risque de nous faire prendre dans le dos, comme expliqué plus haut.

Certes, on ne pourra pas boucher tous les espaces, mais, plantés devant notre rectangle, les infiltrations adverses pourraient être contrées par Ochoa, pour autant qu’il sorte rapidement dans les pieds.

Jouer de nouveau groupé comme nous l’avons fait à Gand parait aussi s’imposer, à la condition toutefois d’afficher plus de hargne, de ne pas se laisser bousculer.

Je tenterais ensuite de bloquer les flans Brugeois, mais pas en plaçant nos backs trop bas, par contre, mais plutôt en les plaçant un cran plus haut pour leur permettre de revenir à la course, d’égal à égal, sur les virevoltants ailiers adverses, car, en face à face, ils seraient en difficulté s’ils doivent se retourner.

Enfin, devant, je miserais sur la vitesse d’exécution, et donc sur Lestienne et Djenepo, ensemble, laissant Emond et Sa sur le banc, provisoirement.

Ce qui pourrait nous donner ceci, avec, excusez-moi, une défense à trois, eh oui.

Lestienne     Djenepo

Fai   Halilovic   Marin  Carcela  Cavanda

Laifis    Kosanovic   Vanheusden

Ochoa

Bien que je me pose aussi des questions sur la titularisation d’entrée de jeu de Medhi, loin de son meilleur niveau actuellement. Peut-être qu’un Bastien ou un Cimirot, plus frais, nous seraient plus utiles.

Quoiqu’il en soit, la rencontre de lundi s’annonce hyper importante, même s’il restera encore 7 matchs à disputer d’ici la fin des playoffs, et que tout restera donc possible. Mais mettre les Brugeois dans le doute ne seraient pas une mauvaise affaire.

Com on Standard, même si on sait que ce sera très très dur là-bas.

Gérouche

Similar Articles

4 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: LE TITRE ? PARLONS-EN….

  1. bonsoir gerouche ,
    tres prolixe pour le moment et c’est tant mieux pour le forum.
    pour le 3/5/2 je pense que nous sommes pas encore au point mais je resterai sur le système 4/2/3/1.mais pour se rapprocher de ton système je mettrai plutot 3/4/1/2.
    voici ma compo.de gauche à droite laifis kosanovic vanheusden lestienne bastien marin cavanda. halilovic et en pointe orlando et emond.
    sur le banc après avoir fatigué les brugeois on peut mettre:djenepo carcela cimirot bokadi miangue et fai.tout dépends des besoins du moment.

    1. Pour La Défense à trois à mon sens il faut de bons ailiers ou backs ? mais comment les appeler puisque à l’origine La Défense était à deux (d’où backs en anglais) dans le WM. donc pour comparer à l’équipe nationale, T.Meunier est le back-ailier idéal mais il n’y a pas l’équivalent à gauche. De même au Standard Cavanda est idéal pour ce rôle très bon offensivement et avec quelqu’un derrière pour réparer ses boulettes mais à gauche? Lestienne est un pur ailier-attaquant comme Dnenepo qui s’est époumoné à Gand au risque de perdre du jus en attaque où il excelle.

  2. Pour ma part, je retiendrai la 2e mi=temps des brugeois à Anderlecht. J’ai comme l’impression qu’après avoir étouffé les laids en 1ère mi=temps, ils ont eu un coup de « mou ».
    Donc, ils ne sont pas imbattables. Quelque soit la composition, il faudra être solide en milieu de terrain. Ramené un point serait un signe positif pour la suite.

  3. Heureusement en foot la vérité d un jour n est pas celle du lendemain Mais il faut bien l avouer bruges chez lui est fort même si on l a beaucoup aidé ce qui me chagrine c est le manque de caractère et l absence ou La méforme de plusieurs joueurs ils nous doivent une revanche et elle commence vendredi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top