Vous êtes ici
Home >> Standard-Rouche.be >> Le mot de « Gerouche »: LA PREUD’HOMME TIME

Le mot de « Gerouche »: LA PREUD’HOMME TIME

Chers supporters,

Même si je n’étais pas devant mon petit écran ni même au stade ce samedi soir, étant retenu ailleurs, je ne vous dis pas le ouf de soulagement que j’ai poussé en voyant le score passer à 3 – 2 dans les arrêts de jeu, par les grâces ou grâce au jusqu’au boutisme de Renaud Emond, au terme d’une rencontre piège qui a bien failli nous coûter plus que des points.

Comme vous tous, j’ai imaginé le pire quand notre équipe fut menée 1 – 2 en seconde période, et force est de constater que « l’esprit » inculqué par Sa Pinto n’a pas disparu sous la houlette de MPH, fort heureusement.

En découvrant les images du résumé concocté par la RTBF, le moins que l’on puisse dire est que le ballon n’a pas vraiment roulé pour nous ce soir-là, jusqu’à la …..94ème minute et le but de la délivrance, à deux doigts d’être encore stoppé par ce maudit poteau.

Certes, l’erreur d’Ochoa digne des plus grandes gaffes nous fut préjudiciable, permettant aux Trudonnaires de revenir dans le match au pire moment, alors que, dans ce genre de rencontre, nous avions fait le plus dur, mais quand même.

Notre manque d’efficacité devant la cage adverse devient récurent, et ce malgré les repositionnements tactiques de MPH.

En attendant, notre équipe qui était déjà en mal d’un bon flan gauche à recruter en urgence, se trouve désormais selon moi dans l’obligation d’en acquérir deux pour le même prix, le malheureux et malchanceux Pocco tout heureux de pouvoir à nouveau être dans les grâces du coatch, étant sur le carreau pour de bien longs moments. Pas sûr même qu’il puisse retrouver après ça une place de titulaire dans le onze de base ….. La poisse pour lui, vraiment.

Notre besoin de ce côté du jeu est d’autant plus évident que Fay, repositionné avec succès à droite et donc sur son bon pied, semble pouvoir apporter finalement davantage qu’à gauche car évitant de la sorte de tomber lui aussi dans le piège du jeu « rentrant », malgré les belles dispositions affichées depuis plusieurs mois.

Amusant du reste, la réflexion du grand Michel, qui semble lui aussi avoir compris qu’à force de faire jouer des joueurs sur le côté inverse à leur position naturelle, l’équipe perd de sa force de pénétration par les ailes et s’engouffrait systématiquement par le centre. A moins que notre coatch aurait consulté notre site et soit tombé par hasard sur nos griefs et nos suggestions, mais j’en doute …. Enfin, on peut toujours rêvé, lol.

Comment en effet expliquer autrement que par une prise de conscience le repositionnement plus axial de Carcela, laissant sa place à droite à Polo qui retrouve ainsi aussi son meilleur pied à l’extérieur du jeu pour pouvoir centrer ? Tout profit du reste  pour Djenepo, qui peut faire parler sa vitesse à gauche dans un système ressemblant de plus en plus furieusement à celui du désormais regretté …. Sa Pinto et son inamovible 4-2-3-1.

Autre surprise du chef, les montées de nos arrières, et plus particulièrement du bulldozer ayant pour nom Christian Luyindama. Très bien vu là aussi, coatch, même si l’idée ne date pas d’hier, en ce qui me concerne, et quand bien même j’avais été traité de fou par quelques-uns. A la différence, bien évidemment, que mon idée  était encore plus poussée et osée, suggérant ni plus ni moins de faire évoluer le puissant Africain au poste de centre avant. Un peu téméraire, je dois bien l’avouer ….

Le voir venir de l’arrière comme il l’a si bien fait ce samedi le rend sans doute encore plus utile et efficace, car privé de tout marquage spécifique. Ce qui me ramène à dire que sa position idéale ne serait t’elle pas aux côtés de Marin ou Cimirot, et donc entre deux chaises, lui permettant de créer le surnombre tant devant que derrière, tout en réduisant ses courses.

A méditer, surtout que ce replacement libérerait enfin la place pour VanHeusden derrière, qui, à ce rythme, va encore se poser des questions quant à la justesse de son choix, ayant préféré rester chez nous que de tenter sa chance du côté d’Ostende, entre autres, sur base j’imagine de vagues promesses jusqu’ici non tenues ….

Et puis, sous peu, nous devrions découvrir l’apport du dernier arrivé, le géant Oularé devant, ainsi que celle de Lestienne, certes à court de compétition, mais qui devraient tous deux nous rendre de précieux services.

Une chose est certaine, et comme l’avait demandé Michel, notre saison semble mieux démarrer que la précédente et l’équipe n’a donc pas attendu la dernière minute pour se positionner aux avants postes.

Fasse le ciel qu’elle termine toutefois aussi bien et tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Gérouche

 

Facebook Comments
Similar Articles

One thought on “Le mot de « Gerouche »: LA PREUD’HOMME TIME

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top