Vous êtes ici
Home >> Standard-Rouche.be >> Le mot de « Gerouche »: HISTOIRE DE LATTES

Le mot de « Gerouche »: HISTOIRE DE LATTES

Chers supporters,

Comme beaucoup l’ont déjà dit, la rencontre de vendredi soir du côté de Deurne nous laisse un goût de trop peu, alors qu’elle aurait pu se terminer en apothéose et placer le Standard sur un véritable tremplin, mettant ainsi la pression sur tous ses rivaux.

Bien sûr, initialement, nous aurions signé des deux mains pour un tel résultat là-bas, tant il est difficile de s’y imposer, plus encore de jouer et d’y pratiquer un football digne de ce nom.

Preuve s’il en faut encore au vu de cette première mi-temps, que dis-je, de ce premier ROUND plus comparable à un combat de boxe, une bagarre de rue qu’à toute autre chose.

Les spectateurs et supporters devaient vraiment être motivés pour rester et assister à cela….. soit à une parodie de rencontre.

Mais, ce qui fait mal, c’est qu’au final, on a dû abandonner deux précieux points sur ces terres hostiles, la faute dans un premier temps à cette belle latte, ce piquet qui nous refusa une première fois l’avance au marquoir.

La faute plus encore à ce diable de Bolat cette fois, bougrement bien inspiré pour avoir osé sortir si haut de son rectangle afin d’aller chercher le ballon destiné à Carcela, qui, plus que probablement, aurait été en position de conclure et donc de doubler notre avance, nous assurant de la victoire.

La suite fut aussi injuste qu’imprévisible….. Cinan relançant son joueur de champ en un temps et prenant toute notre équipe à contrepied, Mbokani terminant brillamment une action amorcée sur la nôtre et nous privant d’une victoire hyper importante.

Jeter la pierre à nos joueurs serait donc tout aussi injuste, au vu de ce déroulement.

Combien de fois n’avons-nous pas critiquer le fait de trop reculer, une fois l’avantage pris, pour finir par nous faire rejoindre sur le fil, surtout face à une équipe réduite à dix.

On ne peut donc décemment pas reprocher aux rouges d’avoir voulu enfoncer le clou, de continuer à jouer le jeu pour tuer leur adversaire d’un soir. Non !

Mais que dire, par contre, de l’attitude, de la mauvaise foi de l’entraineur Anversois, Boloni, jamais en reste pour se faire remarquer lui aussi et qui, au micro du journaliste au terme de la partie, osa prétendre qu’ils avaient été « volés », que jamais le but aurait dû être accordé au Standard, que le var et l’arbitrage n’avait pas été à la hauteur ! Et puis quoi encore ?

Non seulement « SES ASSASINS » restèrent trop longtemps impunis, seul Lamkel Ze se voyant montré le bristol rouge, mais le but des nôtres était parfaitement valable, seul le juge de ligne, une fois de plus mal inspiré, ayant vu ce que personne n’aurait sifflé, levant donc à contre-courant son drapeau jaune.

Fort heureusement, l’arbitre s’était bien gardé de sanctionner cette action avant d’avoir la confirmation du var, et bien lui en pris, pour l’équité du sport et le résultat du match.

Bref, le comportement de l’entraineur Roumain face à la presse fut absolument honteux, à l’image de ses joueurs en fin de compte.

Quoiqu’il en soit, le Week end prochain, se profile déjà un certain STANDARD-ANDERLECHT. Et ce dernier, malgré sa victoire étriquée ce dimanche est loin d’avoir rassurer ses plus chauds partisans, seul le jeune Verschaeren ayant fait belle impression et demande confirmation.

L’occasion sera donc belle de mettre les mauves à six points, voire, mieux encore, de les sortir provisoirement du top 6. L’ascendant des nôtres pour ce nouveau choc parait donc évident, mais attention toutefois. Notre équipe n’est jamais aussi fragile que lorsqu’elle se croit supérieur.

Gageons que le grand Michel saura les mettre en garde contre ce genre de complexe de supériorité, ne fusse qu’en leur rappelant qu’ils ont, ici aussi, une revanche à prendre sur le match aller, qui, là encore, semblait devoir leur sourire avec l’issue contraire qu’on l’on connait.

A une condition cependant : concrétiser davantage les occasions qui ne manqueront pas.

Gérouche

Facebook Comments
0 Partages
Similar Articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top