Faut-il brûler Sa Pinto ?

On nous dit que " le gars ne prend pas que de la vitamine C ", on nous raconte qu'il " subit une pression décidément trop forte ", on nous lâche que " sa direction doit l'aider à gérer ses émotions ", on nous explique qu'il était " déjà comme

Sa Pinto, sur la corde raide

La passion du bouillant entraîneur du Standard dépasse très largement la raison. Le Standard n'aura pas su boucler la boucle d'un triptyque particulièrement épineux. La faute à un penalty loupé par Orlando Sa ou d'un arrêt magistral de Sinan Bolat, c'est selon, dans les derniers instants de la rencontre de dimanche.

Comment le Standard accroît sa force de frappe

À travers son réseau de clubs partenaires, annoncé en mars dernier et démarré cette saison, le Standard renforce sa force de frappe et son attractivité aux quatre coins de la Wallonie. Avant de s'attaquer à Bruxelles et à la Flandre ? Rappelez-vous de ce 20 août 2012 quand Sébastien Pocognoli avait

Sclessin a perdu le nord

Il n'y a pas un seul joueur flamand dans le noyau du standard. Une primeur depuis 61 ans. Simple hasard ou effets d'une politique réfléchie ? Bruges, 27 août 2017. Le Standard s'écrase (4-0). Le seul match de la saison où on verra BenitoRaman en Rouche. Sa présence sur le terrain

Faut-il croire dans ce nouveau Standard ?

La défaite à Saint-Trond a démontré que le Standard de Sa Pinto n'avait pas encore chassé tous ses démons. Faut-il croire dans cette version 2017-2018 ? Enquête. Le volcan était éteint depuis quasiment deux ans. Il n'a fallu qu'une rencontre, voire de 45 minutes engagées et pleines de caractère face Genk,

Guillermo Ochoa, le monde de Memo

Fallback Image

À 32 ans, Guillermo Ochoa, véritable star au Mexique, a mis le cap sur le Standard. Un beau coup des Rouches, mais un choix qui fait débat dans son pays. Guillermo Ochoa qui exulte : une image qu'on espère voir souvent à Sclessin. © belgaimage L'accueil aurait pu être plus chaleureux. En