Vous êtes ici
Home > Walfoot > La place du Standard dans le G5 est menacée

La place du Standard dans le G5 est menacée

Suite au système de la Pro League, les dernières saisons décevantes du club rouche pourraient bien profiter au rival carolo.

Le G5 était auparavant formé par les puissants clubs que sont Anderlecht, Bruges, le Standard, La Gantoise et Genk. Désormais, ce groupe est formé en fonction des places en championnat sur les cinq dernières années. Les cinq clubs sont toujours présents, mais ont été rejoints par Zulte-Waregem, qui présentait le même total que Genk.

Pierre François, CEO de la Pro League, tente de minimiser l’impact du G5. « Avec notre président, Roger Vanden Stock, nous tentons de décourager les réunions entre ce qu’on appelait le G5 d’une part, et le G11 d’autre part. Il est bon que tout se discute entre tous, lors des Assemblées Générales », déclare-t-il à Sudpresse.

Ce petit groupe a pourtant des avantages. « Ils ont chacun trois voix lors des Assemblées Générales, contre deux voix pour les onze autres clubs de D1A, et une voix pour les clubs de D1B. D’autre part, les cinq clubs en question touchent davantage de droits TV, mais dans une proportion que nous gardons secrète », précise François

Si le classement actuel, après six journées, ne reflètera pas forcément la réalité en fin de parcours, le Standard est prévenu. Passer à côté une nouvelle fois des Play-Offs 1 serait une bien mauvaise chose pour ce classement du G5. Charleroi pourra-t-il devancer le club rouche, Genk et Zulte-Waregem? A l’heure actuelle, les Zèbres ont une certaine avance.

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Top