Olivier Renard: « L’harmonie entre le vestiaire et l’entraîneur avait été brisée »

Le directeur sportif du Standard de Liège est revenu sur l’éviction de Yannick Ferrera en tant qu’entraîneur.

Dans un long entretien accordé à nos confrères de Het Laatste Nieuws , Olivier Renard a brisé le silence concernant le dossier Yannick Ferrera. Le désormais ex-entraîneur du Standard, remplacé par Aleksandar Jankovic, ne faisait visiblement plus  » l’unanimité dans le vestiaire « , explique Olivier Renard. D’après le directeur sportif,  » cela faisait des mois que des signaux négatifs émanaient du vestiaire. Ce sont les joueurs non repris qui déterminaient majoritairement l’atmosphère du noyau. Ces dernières semaines, je jouais plus un rôle de psychologue, je devais les cajoler, prendre soin d’eux. Certains ne comprenaient pas pourquoi une semaine ils se retrouvaient soudainement dans le noyau B et la semaine qui suivait dans le noyau A.  »

Olivier Renard met donc en avant une mauvaise gestion du groupe, mais également une forme de favoritisme qui a finit par créer des incompréhensions et des tensions. « Dompé en est l’exemple le plus marquant, il revit désormais. On peut prendre des contre-exemples avec Adrien Trebel ou Matthieu Dossevi qui étaient peut-être trop assurés d’avoir leur place et qui ne proposaient plus leur meilleur football. Quand on fait tout pour trois ou quatre joueurs, considérés comme intouchables, les autres finissent par se sentir moins concernés. »

Il assure également que, même si de l’extérieur il y avait une impression que Daniel Van Buyten et lui-même s’étaient ligués contre Yannick Ferrera, il n’en était rien dans la réalité. « J’ai toujours respecté Yannick et j’ai toujours accepté le choix du président de le conforter dans ses fonctions. »

Pour Bob Claes, « c’est le président qui a pris la décision, c’est lui le patron »

Écarté de son poste de directeur général par Bruno Venanzi, Bob Claes a quitté le navire Rouche. A ce propos, Olivier Renard s’est contenté de dire que sa « relation avec Bob était très bonne et qu’elle le resterait. Le club est reconnaissant pour tous les efforts consentis. C’est le président qui a pris la décision, c’est lui le patron. Je ne m’occupe que de l’aspect sportif. »

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire