Les nouveaux sont déjà au top

Ishak Belfodil et Orlando Sa ont savouré leurs premiers pas à Sclessin.

Si tout le monde s’accordait à dire qu’il manquait un attaquant de pointe dans le noyau, les dirigeants ont certainement admiré avec plaisir les premières réalisations d’Ishak Belfodil et Orlando Sa pour leur première sortie à Sclessin. Le premier a même épaté tout au long de la rencontre, en régnant dans le domaine aérien, tout en travaillant énormément entre les lignes. « Je ne suis pas encore à 100 % mais j’ai toujours essayé d’aider mon équipe », disait l’international algérien, qui ne serait qu’à « 50 % de ses possibilités » selon Adrien Trebel. « Sur le but, Jean-Luc m’adresse, au terme d’un gros pressing, le centre parfait et je me retrouve au bon endroit. Mais je suis surtout content qu’on prenne les trois points. »

Orlando Sa, monté à trois minutes du terme, l’a imité en transformant une belle passe d’Edmilson. « J’ai ressenti un grand sentiment de joie. J’ai voulu glisser sur la pelouse pour fêter mon but mais elle n’était pas suffisamment humide », rigolait celui qui avouait maîtriser « aussi bien le français que le chinois ». « Je sais que plusieurs grands noms portugais sont déjà passés par Sclessin. Jorge Costa, Sergio Conceiçao, notamment. Je leur ressemble un petit peu car, moi aussi, je joue avec le cœur. »
PUBLICITÉ
inRead invented by Teads

Ce duo pourrait faire du dégât en front de bandière dans les semaines à venir et permettre aux Liégeois d’entretenir de nouvelles ambitions. « Oui, je pense que nous pouvons évoluer de concert, d’autant que j’ai souvent joué avec deux pointes à Fulham, au Legia ou à Reading. Mais c’est au coach de faire ses choix », enchaînait l’attaquant portugais. « Nous devrons bien gérer le temps de jeu de Belfodil car il est généreux », répondait Aleksandar Jankovic. « C’est une belle découverte mais, comme je le dis, il sera important de ne pas le brûler. Son association avec Raman a plutôt bien marché mais je retiens aussi la belle montée de Sa, qui a pris de la confiance en marquant. »

Un constat que ne pouvait que confirmer Eyong Enoh. « Ce sont des buteurs qui ont de l’expérience et de la maturité, ce qui nous faisait un petit peu défaut. Ils ont une grosse présence dans les seize mètres. Et pour Belfodil, on a vu dès les premiers entraînements qu’il était très fort. J’espère qu’il va exploser chez nous. »

Sclessin n’en demande pas moins.

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire