Le mot de « Gerouche »: ZINO VAN EUPEN

Chers supporter,

Voici une belle semaine clôturée de la meilleure des manières, avec cette victoire relativement facile acquise contre une équipe d’Eupen dores et déjà condamnée à devoir jouer le maintien, me semble t’il, cette saison.

Comme  quoi, virer un entraineur pour introduire un autre n’est pas toujours la meilleure façon d’appréhender un championnat, contrairement aux idées le plus souvent reçues.

La preuve aussi avec ce qui se passe du côté de St Guidon, où l’entraineur, tout auréolé qu’il soit par sa brillante carrière, va éprouver quelques difficultés à rester en selle, après surtout avoir conseillé à ses joueurs cadres comme Kumst, Trebel et Santini, notamment,  d’aller voir ailleurs ! La roue tourne assurément, et vouloir tout changer, c’est rarement gage de succès, du moins à court terme, et Vincent Kompany est probablement en train de l’apprendre à ses dépens. Renouveler au contraire son effectif au compte-gouttes aurait certainement été plus avisé de sa part. Mais comme il semblait détenir les pleins pouvoirs ….. Va falloir donner un fameux coup de pédales au risque de voir les mauves s’enliser en fond de classement, voir endosser … la lanterne rouge.

Chez nous, cette année, rien de tout ça, et c’est finalement tant mieux, même si MPH n’est pas parfait lui non plus, mais l’essentiel est bien de garder le cap, pas d’en changer à la moindre occasion.

Le plus beau coup de l’été, même s’il nous a couté très cher,  aura certainement été le transfert à titre définitif, encore que, …. de Zino le magnifique, joueur formé au club et ayant subitement compris que le meilleur moyen de gravir les échelons était de rester à la maison, au sein d’un projet à long terme qui lui ferait aussi la part belle. Quel retour aux affaires pour ce garçon privé de terrain durant plusieurs mois. Comme quoi, quand la classe est là, il ne faut pas bien longtemps pour retrouver son niveau !

Donc, oui, je dirais, notre onze de base n’est pas supérieur comme subodoré par quelques-uns cette saison, mais l’effectif, lui, parait mieux paré à faire face aux nombres de rencontres, pouvant s’appuyer sur multiple solutions de rechange. C’est donc sans aucun doute cet aspect que notre coatch à succès à voulu privilégier pour cette nouvelle compétition, plutôt que de renforcer certaines places par des cadors de passage.

La sauce,  en tous cas, semble prendre de mieux en mieux, et même ceux que nous pensions acquis en pure perte viennent démentir nos premières et sans doute mauvaises impressions.

La preuve ici aussi par la prestation de Boljevic, qu’on avait pas encore eu l’occasion de voir à pareille fête.

Ben oui, que voulez-vous, jouer et s’illustrer au Standard, ce n’est pas aussi facile que de se mettre en vitrine au CS Bruges, pardi. Sans oublier la prestation de Bokadi, bien meilleur semble t’il dans l’entrejeu et doublon idéal de Cimirot, fort sollicité lui aussi.

Néanmoins, j’estime, peut-être à tort, que les permutations dans le onze de base, au vu de notre effectif pléthorique, pourraient être plus nombreuses encore, certains joueurs devant tout doucement « tirer la langue »,

Ainsi, recourir un peu plus souvent à Miangué, surtout le lendemain d’un rendez-vous Européen, aurait permis de laisser souffler le titulaire à ce poste. Idem du reste pour Vojvoda, qui aurait pu céder sa place à Fay dès l’entame de la rencontre.

Et puis il y a toujours Lavalée, qu’on a toujours pas vu et  qu’on aimerait ne fusse qu’une fois voir à l’œuvre, même si Layfis est difficilement remplaçable pour le moment. Mais justement, contre Eupen, c’était peut-être le bon moment !

Il y a aussi Dragus, que MPH a lancé dans le bain en fin de rencontre, à Anderlecht, et qu’on aimerait revoir dans un contexte plus favorable. Sa condition physique n’a certainement rien à envier à celle d’Avenatti, lancé dans le bain aussitôt rétabli.

Bien sûr, difficile à l’heure actuelle de tirer des conclusions hâtives et affirmer que le Standard va être champion.

C’est juste une éventualité, comme l’est la possibilité de voir l’Antwerp mettre tout le monde d’accord, ou la Gantoise de surgir en fin de saison elle aussi, pour avoir osé continuer avec son coatch, Monsieur Thorup, pourtant sur le fil rouge tout un moment. Mais, en l’état actuel des choses et des forces en présence, le FC Bruges reste quoiqu’on en dise le grand favori, ne fusse que par la qualité hors norme pour notre championnat de quelques joueurs phares, par la présence de Philip Clément aussi.

En attendant, l’Enfer de Sclessin retrouve progressivement ses lettres de noblesse, celles qui lui ont permis de faire peur à tous ses hôtes, et ça aussi, sera un paramètre non négligeable au décompte final.

Car, quand le Standard est champion, même si moins souvent que son grand rival Anderlechtois, qui lui s’est davantage reposé sur …. L’arbitrage, ce n’est jamais le seul titre de onze joueurs, de leurs remplaçants, du staff, c’est aussi le titre de  tout un stade, de tout un peuple acquis à sa cause.

Alors, com on Standard, sans trop réfléchir, sans trop s’égarer en chemin, juste en traçant sa voie sans s’occuper des autres. Et puis, demain, on verra et on fera les comptes.

Très bonne semaine à tous

Gérouche

 

6 Comments

    • VanMoer60

      23 septembre 2019

      Zinho van Eupen ah ah sacré Gerouche !
      Match facile s’il en est mais en d’autres temps , c’est le genre de match piège qu’aurait loupé surtout après un match européen.
      Au rayon des satisfactions, on garde l’equilibre malgré les changements . Mais qui sont les titulaires et remplaçants désormais ?
      Sans renier Cimirot justement mis au repos, Bastien m’a beaucoup plus en huit, beaucoup plus qu’en demi def où Bokadi brille plus qu’en défense. Cela me rassure sur la faiblesse présumée à tort du milieu.
      VanHeusden sans commentaires ; j’adore ses anticipations et s’il pouvait donner 20% de sa gnaque à Laifis, ce dernier serait plus autoritaire défensivement.
      Avenatti manque de rythme évidemment mais on devine la classe, en tout cas le joueur intelligent
      Boljevic heureuse surprise évidemment.
      Le noyau n’a pas gagné en qualité après les pertesde Luyindama, Marin et Dnenepo mais en quantité avec possibilité de remplacement.
      Grosse lacune pour moi et pour rester poli, Vojvoda qui n’a pas réussi plus de centres voire de bonnes passes contre le faible Eupen que Vitoria
      Enfin Michel tarde à faire des changements surtout quand le résultat est acquis. Pourquoi faire entrer Carcela à 10 min de la fin.
      Ceci non pas pour rechigner mais pour dire que tout b’est pas parfait au cas où certains ne comprendraient pas.
      Il faut dire aussi que la concurrence se renforce aussi et qu’il est désormais plus difficile ne serait-ce qu’atteindre les PO1.
      Donc bien raison Gerouche plus que jamais pas question de titre. D’abord le top 6 dt puis on verra. N’oublions pas sans perdre toute ambition que nous avons desormais le 5e ou 6e budget de la pro-league

    • Rouchblanc

      24 septembre 2019

      J’adore’tout ce gens commentateurs et chroniqueurs experts qui se pavanent devant Bruges ,Gand et lantwerp sauf Bruges son jeu est surtout individuelles pour moi voormer n a plus le même volume de jeu des années passées et que en trois matchs malgré les occasions c est trois but marques et deux pris lantwerp n’a qu un attaquant mbokani s’il se blesse c est terminé et lamkeze trop inconstant Gand il y a vadis mais qui d autre peut porter l’équipe et pendant ce temps la le standard se promène saut contre Anderlecht où il y eu non match ,a st trond c est les buts et la malchance Mph remets ses joueurs à niveaux ex Van heusden Avenatti Boljevic et oulare sans blessures reviendra et n’oublions Émond la critique est facile par rapport aux changements mais qu a fait Carcela l année passée en PO1 rien pourquoi peut être trop de matchs joués avant maintenant mister Clément A quoi tient une carrière il avait beaucoup joueurs exceptionnels à genk dans toutes les lignes et je ne suis pas sur que c est le cas à Bruges c est un avis de plus je ne parlerai d’Anderlecht qui pour moi se trompe depuis le début avec cette philosophie nébuleuse

      • VanMoer60

        24 septembre 2019

        Si l’adversaire n’impressionne pas Rouchblancc, tant mieux. Non match à Anderlecht, bien d’accord et encore une fois incompréhensible et d’autant plus ralant apres coup de leur avoir offert 3 points sur 5.
        Quant à Carcela, Je ne dis pas qu’il doit être titulaire mais le faire entrer lui comme un autre à dix minutes de la fin , ne sert à rien sauf pour gagner du temps. En joker pour les 30 dernières minutes il est parfait.
        Michel en général attend trop pour les changements à mon humble avis.

    • gerouche

      24 septembre 2019

      Me suis encore trompé avec Zine haut et ai donc oublié le H ! C’est décidément mon pêché mignon, avec tous ces noms et prénoms venus d’ailleurs …. Merci donc à Van Moer de m’avoir corrigé sans me le faire remarquer ! Merci aussi à notre administrateur d’avoir diffuse mon « pseudo » article issu de la plume d’un « pseudo » chroniqueur, avant l’heure de la tribune, sans quoi on m’aurait sans doute accuse d’avoir fait un copié collé. Tout, en effet, à peu de choses près, ont été répétèes, notamment sur les candidats au titre cités, sur la confirmation et le talent de Van Heusden, cite aussi comme le meilleur transfert de l’été, sur la qualité du noyau, pas plus fort mais plus complet, sur le poistionnement de Bokadi, supérieur un cran plus haut, Remarque tout aussi valable pour Bastien, et, surprise et cerise sur le gateau, les errances d’Anderlecht orchestrées par Kompany, qui ne présagent rien de bon pour leur future ….Cela dit, je pense que le mot expert est de trop. Personne ne peut pretender à cela !

      • VanMoer60

        24 septembre 2019

        Il faut dire que la Tribune a innové cette fois en commençant directement avec l’analyse du Standard plus fouillée que d’habiitude.
        Ceci avant l’analyse de ce qui n’est plus un topper focalisant sur les déboires mauves. Là comme souvent et les brugeois n’ont pas dû apprécier, on s’étend beaucoup plus sur les malheurs anderlechtois que la performance de l’adversaire

    • UI96

      24 septembre 2019

      Oui, que Sclessin, notre paradis, soit redevenu une forteresse imprenable et un enfer pour les autres suffit déjà amplement à mon bonheur. Vivement le match contre les boeren histoire de remettre les pendules à l’heure !!

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.