Le mot de « Gerouche »: LES WALLONS A LA FETE

Le mot de « Gerouche »: LES WALLONS A LA FETE

Chers supporters,

En ce WE des fêtes de Wallonie, nos clubs représentatifs l’ont été tout autant, avec, pour chacun, des issues de match heureuses.

Ce fut d’abord nos frères ennemis de Charleroi qui donnèrent le ton, en venant à bout des champions en titre, le RC Genk coatché qui plus est par Felice Mazzu. Ensuite notre Standard prit la mesure assez aisément des côtiers, démontrant de la sorte que les rouches, quand ils le veulent, peuvent aussi s’exporter et ne limitent pas leurs belles prestations à domicile.

Enfin, ce fut au tour des Mouscronnois de terminer ce super Sunday, en venant à bout de Courtrai.

Mieux même, on retrouve non seulement le Standard en tête du championnat, mais même Charleroi et Mouscron occupent les premières place ! Du jamais vu, surtout avec leurs effectifs. Seul Eupen fait défait dans ces brillants résultats.

Bien sûr, le sort qui nous intéresse le plus est celui de notre équipe de cœur, mais ceci méritait d’être mentionné, nos clubs faisant honneur à notre région, et faisant rugir notre coq de plaisir.

Notre victoire, du reste, ne souffre d’aucune discussion dans un stade qui nous réussit bien ces dernières années, Ostende faisant régulièrement les frais de nos bonnes prestations. Comme quoi, et contrairement à un article paru ce dimanche, les Wallons sont encore les bienvenus le long du littoral Belge.

Ces considérations mises à part, que faut t’il retenir en particulier de notre succès là-bas ?

Je pointerais tout d’abord le retour tant attendu par quelques-uns de Collins Fay en remplacement de  Vojvoda, pas spécialement « saignant » ces derniers temps.

Autre surprise aussi, l’utilisation de Polo Mpoku à une place qui lui convient certainement mieux que le flan, où son manque de vitesse lui a été le plus souvent préjudiciable.

Certes, Amallah devrait bien vite retrouver son rang, mais Polo s’est avéré une solution plus qu’intéressante dans ce contexte, où ses déviations l’ont mis bien davantage en valeur que ses courses.

Et puis il y a Maxime Lestienne, de plus en plus déterminant et ayant retrouvé toute sa hargne et son efficacité devant.

De toute évidence, il nous a énormément manqué voici 15 jours.

Enfin, il semble que des garçons comme Cimirot et Bastien se sont vus octroyés plus de liberté d’action, ne se cantonnant plus dans un rôle trop stricte de récupérateur, mais faisant preuve tout au contraire de quelques initiatives auxquelles nous n’étions pas habitués à voir.

Comme quoi, dans le football moderne proposé aujourd’hui, il n’y a pas que le « tout le monde défend » qui prévaut,  il y a aussi « tout le monde attaque » quand on a le ballon, les onze acteurs devant jouer ensemble, sur le même diapason.

Résultat, voilà un 1-4 bien tassé, trop rarement vu en déplacement loin de notre stade fétiche.

Toutefois, cette satisfaction en appel d’autres, mais, plus encore, nous fait davantage regretter encore notre piètre prestation du côté de St Guidon, voici 15 jours.

Ce jour-là, souvenez-vous, peu de « spécialistes » accordaient l’ombre d’une chance à notre hôte du jour, le SC Anderlechtois ! Or, on sait hélas ce qu’il en est advenu !

Quelques-uns ont cru ou craint que cette première victoire mauve relance cette équipe, jusque là moribonde, mais force est de constater qu’il n’en n’est rien, les Bruxellois ayant frôlé la « déculottée » hier, face à une équipe de l’Antwerp toujours aussi réaliste qu’efficace et qui devrait, cette saison plus encore que la précédente, jouer le haut du classement.

Sans un Van Crombrugge des grands soirs, le score au Lotto Park aurait pu prendre des allures de forfait, c’est tout dire.

Alors, oui, cette équipe d’Anderlecht est bien malade, ou en tous cas très limitée, et Vincent Kompany risque fort de passer des temps difficiles sur ses propres terres.

J’imagine que ce doit être actuellement la soupe à la grimace là-bas, et que Marc Coucke ne va pas tarder à attraper des cheveux blancs.

Quand on voit aujourd’hui les résultats obtenus par Karim Belhocine chez les Krolos, certains pourraient même éprouver des regrets ! Pardi, l’homme était parvenu à recadrer l’équipe fin de saison dernière, du moins défensivement, et continuer avec lui, quitte à attirer Kompany, aurait été la solution la plus stable pour entamer la présente saison.

Imaginez une seule seconde que, comme tout le monde le pressentait à tort, le Standard de Liége serait allé gagner lui aussi chez son ennemi juré. Les mauves comptabiliseraient seulement deux points sans la moindre victoire, après 7 journées de compétition. Tout simplement honteux et dramatique ….. pour un club habitué à jouer le titre chaque année.

Fort heureusement, le Standard semble bien loin de ces préoccupations, de ces doutes, et parait bien parti pour tracer sa route, ceci alors que notre noyau n’est en rien plus fort que celui de l’an dernier. Tout au plus est t’il plus complet, plus nombreux, avec donc davantage de solutions à chaque poste, ce qui ne sera pas un luxe compte tenu du calendrier très chargé qui nous attend.

Alors, sans doute que la mise en place décrétée voici plus d’un an par MPH a pris plus de temps que prévu, mais commence à porter ses fruits.

Dans ce contexte, notre plus grand rival, outre nous-même, sera certainement le Club de Bruges, seule équipe paraissant, sur le papier du moins, être au-dessus du lot, avec qui plus est l’apport de Philippe Clément, qui pourrait bien s’avérer déterminant au décompte final.

Mais, ce qui est de bon augure nous concernant, c’est que notre effectif est encore bien perfectible, Limbombé tardant à retrouver son vrai niveau, alors qu’un garçon comme Avenatti auquel aurait dû venir s’ajouter Oularé et SA, devrait aussi apporter un plus indiscutable à notre efficacité devant.

Hélas, pour le second cité, la cause, je crains, semble entendue, sa fragilité devenant presque irréversible. Bien triste et dommage pour ce joueur dont le talent ne faisait pas défaut et qui aurait pu nous apporter énormément.

Gérouche

 

3 Comments

    • gerouche

      17 septembre 2019

      Je n’ai pas vu le match Rouchblanc, donc je peux difficilement avoir un avis. Mais bon, les grandes équipes ont souvent besoin d’un vrai challenge pour se surpasser, ou du moins jouer à leur vrai niveau. Or, le Cercle n’est pas vraiment un top match, et ce genre de rencontre ne nous convient guère non plus du reste, et guère l’occasion de nous voir briller ! Faudra juger quand nous serons opposés !

    • VanMoer60

      17 septembre 2019

      Et si Brugge est moins redoutable que prevu, Gand et Anvers risquent d’être plus coriaces qu’attendu.
      Pour le top 6, on devrait raisonnablement y être mais pour le top 3 ou 4, ca va être chaud

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.