de Sart : un prêt comme meilleur compromis?

Malgré n’avoir sélectionné le médian qu’à deux reprises depuis début novembre, Yannick Ferrera maintient qu’il n’écarte pas Julien De Sart. Obligé de se produire avec les U21, l’international espoir, à contre-coeur, pense à partir. Pour son bien.

La progression de Julien de Sart au coeur de l’équipe première n’a pas été facile. Il avait évoqué avec nous le trop peu de confiance que lui offrait Ivan Vukomanovic, puis les problèmes relationnels avec un Slavo Muslin bien trop têtu, lui demandant de jouer dans un autre style qui ne lui convenait pas vraiment. Quand on cherche à s’installer dans le onze, les nombreux changements d’entraîneurs n’aident pas toujours.

Cet été, le médian de 20 ans a préféré rester, bien que la nouvelle direction n’était pas pressée de le rencontrer. Malgré le grand intérêt de Bruges, De Sart, qui a le sang rouche, ne pensait qu’au Standard. La lutte avec le duo Trebel – Enoh était compliquée mais le 4-3-3 de Muslin évitait d’en écarter un.

Mais en fin de mercato, de Sart a vu débarquer Sambou Yatabare. Un profil plus athlétique qui a rapidement eu la préférence malgré un jeu au pied limité. Dans le 4-5-1 préconisé par Ferrera, le Malien a son importance quand le Standard défend et part en contre-attaque. Il l’a bien fait à Waasland-Beveren en avalant les kilomètres. Une place de perdue dans la hiérarchie en attendant le retour d’Enoh.

Le cas Santini comme exemple?

Mais le jeune coach souhaite voir son équipe alterner les styles. Il veut que son équipe soit également plus dominante et plus présente dans le camp adverse. C’est pourquoi Santini est passé de la cave à l’attaquant n°1 en un rien de temps. Cela favoriserait Julien De Sart, bien qu’il ne fut pas utilisé quand le Standard avait besoin de faire le jeu.

C’est face à Courtrai que de Sart a eu l’opportunité de se remontrer. Il n’a pas du tout saisi cette maigre chance, son ami Fiore lui fut même préféré la semaine suivante à un poste qui n’est pas le sien. Julien ne faisait pas partie du groupe contre Saint-Trond puis à Waasland-Beveren. Ferrera le laissera de côté tant qu’il ne sort pas de « sa zone de confort », tant qu’il n’adaptera pas son jeu.

Que va-t-il se passer? Le jeune médian souhaite changer d’air mais le Standard ne compte pas le laisser partir. La direction aurait en tout cas tout intérêt à prêter son joueur jusqu’en fin de saison, voire pendant un an et demi. Démontrant régulièrement ses qualités avec les Espoirs belges, De Sart suscitera beaucoup d’intérêt.

En restant propriétaire d’un des produits de son Académie, le Standard éviterait aussi de le voir performer mieux qu’attendu comme Ibrahima Cissé ou Merveille Goblet par exemple. Un départ temporaire ne peut être donc que profitable à moins d’une inattendue évolution d’ici la trêve fin de ce mois.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire