Michel Preud’homme, bête noire du Club de Bruges cette saison

Michel Preud’homme, bête noire du Club de Bruges cette saison

Cette saison, le Standard est la seule équipe belge que Bruges n’a pas réussi à battre après les avoir affrontés à deux reprises.

Les deux équipes se cadenassent

1-1 au Jan Breydel, 0-0 à Sclessin. Certes, il reste d’autres équipes invaincues par le leader. Mais Charleroi, Eupen et Genk n’ont tenu en échec Bruges qu’à une seule reprise pour le moment, puisqu’ils doivent encore les affronter durant la saison régulière.

A l’image du match aller, chaque équipe a eu sa mi-temps de domination. Le 27 octobre, Samuel Bastien surprenait Mata d’un grand pont avant de gagner son face-à-face avec Simon Mignolet. Oularé manquait de faire le 0-2 en fin de première période.

Mais, comme mercredi, la deuxième mi-temps était tout autre et les locaux prenaient le match à leur compte. Okereke égalisait deux minutes après le retour des vestiaires. Les Liégeois résistaient aux assauts brugeois et revenaient avec un bon point d’un déplacement qui ne leur réussit pas toujours.

Le match des premières

Décidément, ce Standard-Bruges de mercredi soir était le match des premières. C’était le premier score vierge enregistré par les Liégeois cette saison. Les Standardmen ont également réalisé leur plus faible total de tentatives au but de la saison. En effet, mercredi, ils n’ont tenté leur chance qu’à huit reprises. Signe que les Brugeois savent également cadenasser la stratégie de MPH.

Du côté brugeois, un record fut aussi battu. Et il n’est pas tellement à leur avantage ; les Blauw en zwart ont commis 24 fautes, soit un peu plus d’une toutes les quatre minutes. Pourtant, M.Visser n’a sorti que deux cartes jaunes, malgré des fautes répétées de Balanta et Krmencik. Les deux s’en sortiront finalement sans avertissement.

… Mais influencé par des (non-) décisions arbitrales

D’ailleurs, Lawrence Visser et le VAR ont également oublié de siffler une faute évidente de ce même Balanta sur Oularé, qui aurait dû donner un pénalty pour les Liégeois. Ces chiffres et événements prouvent que le Standard est une des équipes qui dérangent le plus le leader cette saison.

Un bon partage pour tout le monde, vraiment ?

Finalement, chaque équipe a – comme lors du match aller – eu sa mi-temps. Le Standard aurait pu revendiquer mieux, mais cela manquait d’occasions franches. Cela dit, la mentalité était exemplaire et il sera important pour les Liégeois de la garder, au vu du calendrier très compliqué qui les attend : Genk dimanche, l’Antwerp ensuite, puis Charleroi, Saint-Trond et Zulte Waregem pour terminer.

Du côté Blauw en Zwart, étant donné que La Gantoise a également partagé, l’écart sur le second est toujours de neuf points. Finalement, la seule équipe du top 6 qui a gagné lors des matchs se jouant en semaine est Charleroi.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.